Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Conditions de travail Comment maintenir les seniors au travail ?


Publié le 29 janv. 2020 11:22:08

 

Le maintien dans l’emploi des séniors est plus que jamais d’actualité à l’heure des débatsautour de la réforme de la retraite. C’est donc pour réfléchir aux moyens de maintenir au travail les salariés les plus âgés que le Premier ministre avait confié à Sophie Bellon, Olivier Mériaux et Jean-Manuel Soussan, la réalisation d’un rapport sur ce sujet. Le document en question, intitulé « Favoriser l'emploi des travailleurs expérimentés », a été remis récemment au gouvernement.

Ce rapport s’ouvre sur un constat : le maintien en emploi des travailleurs séniors est un problème de société complexe. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2018, seuls 56 % des personnes âgées de 55 à 64 ans étaient actives : 52,1 % étaient en emploi et 3,8 % étaient au chômage, soit un taux de chômage (par rapport aux actifs) de 6,9 %. Par ailleurs, en France, le taux d'emploi des seniors est plus faible que la moyenne européenne (58,7 % en 2018).

Partant de ce constat, les auteurs du rapport proposent seize recommandations devant permettre de « rompre avec la vision défensive dominante depuis des décennies dans notre pays (et dont rend bien compte le terme de ‘maintien en emploi’) pour engager une bascule vers une stratégie préventive globale de maintien de la capacité de travail des salariés à tous les âges. »

Ces seize propositions s'articulent autour de cinq axes :

  • Mettre les enjeux du vieillissement au coeur des politiques de prévention et de santé au travail
  • Prévenir les risques d'obsolescence des compétences en seconde partie de carrière et favoriser la transmission des savoirs
  • Faciliter et organiser les mobilités et transitions professionnelles favorables au maintien en emploi
  • Favoriser des transitions plus progressives entre « pleine activité » et « pleine retraite »
  • Accélérer la transformation culturelle des organisations pour faire évoluer les représentations

> Ce sujet sera plus longuement abordé dans le prochain Pic (n° 121, mars-avril 2020).

 

Partager l'article