Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

FABRICANT EPI/EPC. « Le vêtement pro est un levier de croissance stratégique »


Publié le 20 janv. 2021 11:39:36

 

Damart Pro a clairement pour ambition de se développer sur le marché du workwear. Loïc Bouquet, directeur du développement Damart Pro & Damart Sport, a bien voulu répondre aux questions de Pic.

  • Pic : Pouvez-vous nous présenter Damart Pro et son positionnement au sein du groupe Damart Tex ?

Loïc Bouquet : Damart Pro est né il y a dix ans pour répondre aux appels d’offres de l’administration (Patrouille de France, armée, pompiers, police belge…) qui avait besoin de faire appel à une entreprise pour mettre de gros moyens R&D pour développer des vêtements spécifiques et techniques. Il y a cinq ans, nous avons décidé d’ouvrir la distribution de la marque Damart Pro à d’autres distributeurs, « en dehors de nos murs », puisque jusqu’alors nous nous réservions l’exclusivité de la vente de nos produits via nos magasins, le web… Désormais, nous sommes partenaires de distributeurs spécialistes EPI et de fournitures industrielles comme Descours & Cabaud, Mabéo, Groupe RG …. Damart Pro s’appuie sur la cellule R&D de Damart, et sur soixante-sept ans d’expertise textile. Nous sommes une équipe réduite – 11 personnes – et agile, qui s’inscrit dans une logique du « sur-mesure ». Nous développons des réponses thermiques pour chaque besoin métier, ce qui nous distingue des grands groupes de l’équipement professionnel. Nous bénéficions de toute la puissance du groupe Damart (infrastructures, savoir-faire, usine de production Thermolactyl), et travaillons en partenariat étroit avec de grands laboratoires européens, le CNRS, le Ceti…

  • Pic : Le marché du workwear est très concurrentiel. Quels sont vos résultats ? Comment se développe votre activité ?

Loïc Bouquet : Même si Damart Pro ne représente encore qu’une petite partie du CA du groupe Damart qui réalise un CA de 383 millions d’euros HT, note activité s’est fortement développée ces trois dernières années avec 30 % de progression depuis 2017. Nous sommes implantés sur de nouveaux marchés à l’export : Australie, Japon, Espagne, Italie… Notre offre, structurée autour de trois gammes (protection thermique anti-froid, anti-chaleur et anti-flamme), est clairement devenue un levier de croissance stratégique pour le groupe.

  • Pic : Vous avez récemment lancé un tout nouveau produit, l’Activ Body 4. Quelles sont ses caractéristiques ?

Loïc Bouquet : Il s’agit d’un vêtement thermique, clairement haut de gamme comme le reste de notre offre. Par rapport à l’offre de nos concurrents, il jouit d’un des plus performants rapport poids (seulement 170 gr), soit - 20 % par rapport à la plupart des produits concurrents chaleur du marché. Produire un produit chaud n’est pas très compliqué. En proposer un qui soit chaud, léger et respirant est beaucoup plus complexe. L’Activ Body 4 est réalisé dans des matières ultra-respirantes, qui permettent une excellente évacuation de l’humidité. Son tricotage seamless très élaboré allié à l’utilisation de fibres techniques ayant la capacité de réfléchir les infrarouges du corps lui confèrent une forte capacité d’isolation thermique pour un poids réduit. Finalement, ce sous-vêtement reste sec, procurant ainsi une réelle sensation de confort. Il est par ailleurs très agréable au toucher. Le tout avec un look très soigné.

  • Quels sont vos objectifs pour les mois qui viennent ?
  • Damart en bref

- 383 millions d’euros de CA HT.

- 2 000 collaborateurs dans le monde.

- 150 magasins en Europe dont 93 en France et 600 points de vente partenaires dans le monde.

  • Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans le dernier Pic 126 (janvier-février 2021).
 

Partager l'article