Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Risques pros

Journées travaux en hauteur et espaces confinés chez Sanofi


Publié le 8 nov. 2017 09:44:44

 

Les 28 et 29 septembre dernier, Sanofi a organisé sur son site de Chilly-Mazarin (94), deux journées de sensibilisation aux travaux en hauteur et en espaces confinés. « Nous avons réfléchi avec notre distributeur d’EPI, RG Group, sur comment mener à bien une opération qui puisse toucher nos salariés, mais également les prestataires qui interviennent régulièrement sur nos sites comme Veolia, ou Energilec, indique Laurent Hervé, Responsable HSSE, Sanofi. Le but n’était pas de former, puisque ces agents ont tous des permis de travail, mais bien de s’assurer que nous avions une culture commune et que nous avons les mêmes réflexes sécurité quand il s’agit de travailler ensemble. Nous avons donc choisi de faire intervenir 3M hauteur et son organisme de formation, l’IFTH, qui couvre aussi bien la hauteur que les espaces confinés. L’occasion de faire un rappel sur les procédures à mettre en place dans différentes situations avec des techniciens et formateurs de 3M qui nous auditent régulièrement et nous aident à améliorer nos bonnes pratiques. » Tout au long des deux journées, 70 préventeurs et responsables ont pu participer à des ateliers sur le travail en hauteur, le montage d’échafaudages, l’intervention en espaces confinés et le travail sur nacelle.

> 3 questions à Laurent Hervé, Responsable HSSE chez Sanofi

  • Pourquoi avez-vous organisé ces journées de sensibilisation ?
    Plus de 2500 salariés et environ 500 prestataires travaillent sur le site de Chilly-Mazarin qui couvre plus de dix-sept hectares, avec de nombreux bâtiments : bureaux, laboratoires, espaces communs, parkings... Cela signifie des interventions sur des skydomes, des cheminées et des chaufferies sur les toits, mais aussi de la maintenance sur les bâtiments scientifiques qui comprennent des réseaux d’azote, d’air comprimé, de vapeur... Chaque jour, cent cinquante personnes opèrent en sécurité pour maintenir les structures opérationnelles, soit en hauteur à plus de deux mètres du sol, avec un permis de travail en hauteur, soit en espace confiné. Ces journées sont l’occasion de faire un rappel pour tous sur les mesures de sécurité.
  • Vous avez convié des entreprises sous-traitantes, mais aussi des entreprises de votre secteur. Quel en était le but ?
    Nous affichons un objectif ambitieux de zéro accident. Cela implique de construire une forte culture de la sécurité et une culture commune à tous ceux qui travaillent ensemble. Nos sous-traitants, comme Energilec ou Veolia, parce qu’ils interviennent sur de nombreux sites, sont confrontés à une grande diversité des situations. Ils ne peuvent qu’enrichir notre savoir-faire.
    De même, nous avons convié des entreprises de notre secteur, car elles rencontrent des problématiques similaires et nous sommes persuadés que l’échange est à la base d’une amélioration de la sécurité.
  • Qui était concerné par ces journées ?
    Tous ceux qui sont appelés à travailler en hauteur ou en espaces confinés, sur un des sites Sanofi, en France ou à l’étranger, qu’ils soient Sanofi ou intervenants extérieurs. Les responsables QHSE et les managers ont également été conviés, pour qu’ils puissent mieux comprendre les enjeux de la sécurité. Il ne s’agissait pas ici de formation, mais bien de « réviser » ensemble les bonnes pratiques, et s’assurer que nous parlons tous le même langage sécurité.
 

Partager l'article