Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Masques. 10 projets de production sélectionnés par Bercy


Publié le 14 oct. 2020 14:52:00

 

Les 10 projets retenus pour produire en France des matières premières pour les masques sanitaires, dans le cadre d'un appel à manifestation d'intérêt (AMI), sont désormais connus.

La récente crise sanitaire a mis en évidence, cruellement, les manques français en matière de production, sur le territoire national, de matériaux filtrants pour masques sanitaires. Pour que cela ne se reproduise plus, Bercy avait lancé, en avril dernier, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la réalisation d’unités de production de matériaux filtrants et de protection respiratoire. Objectif de cet AMI : développer les lignes de productions de matières premières filtrantes qui permettent la confection de masques de protection (chirurgicaux, FFP1, FFP2 ou FFP3). Ces masques normés à usage unique sont essentiellement fabriqués aujourd’hui à partir d’une matière filtrante appelée meltblown. L’AMI avait donc pour objectif d’identifier les projets d’investissement dans des unités de production de matières filtrantes actuellement envisagés par les acteurs économiques, et en particulier :

  • de lignes de fabrication de meltblown ;
  • de lignes de fabrication de membranes par électrofilage (electrospinning) ;
  • de lignes de fabrication de matériaux innovants.

50 millions de masques

Lors de la crise, et grâce à la mobilisation du secteur industriel, la capacité de production nationale hebdomadaire en masques FFP2 et chirurgicaux était ainsi passée de moins de 4 millions avant la crise à plus de 50 millions fin septembre.

A l’heure où nous imprimons, 10 entreprises ont été retenues et vont être subventionnées dans la limite de 30 % de leur projet d’investissement. Le soutien financier de l’Etat est estimé à 18 millions d’euros pour ces dix projets. Ils permettront de générer près de 250 emplois.

Ces projets ont notamment été sélectionnés sur la base des critères suivants :

  • l’aspect stratégique du projet : l’ampleur du projet (niveau d’investissement et de création d’emploi), des perspectives économiques de l’activité concernée par le projet (perspectives commerciales des marchés cibles et positionnement des acteurs dans ces marchés), de la création de valeur (évolution du chiffre d’affaires et/ou de la marge nette d’exploitation de l’entreprise) induite par le développement envisagé ou l’impact du projet eu égard aux enjeux de souveraineté de la production de masques ;
  • la solidité financière de l’entreprise et du plan de financement ;
  • la maitrise de la technologie et maturité industrielle ;
  • les procédés innovants permettant la production de masques.

> Les 10 entreprises sélectionnées

 

Partager l'article