Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Prévention. AST25 sensibilise les professionnels de la maintenance aux risques.


Publié le 23 janv. 2019 11:08:13

 

Le Service interentreprises de santé au travail de Besançon a organisé, l’année dernière, deux journées entièrement dédiées aux salariés du secteur de la maintenance, en particulier industrielle et des bâtiments, pour les sensibiliser et les informer sur les risques professionnels, dont les expositions aux agents CMR (cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques).

« Action santé au travail 25 (AST25) est une association d’employeurs créée en 1943 et régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle réunit 6 000 entreprises du Doubs, employant environ 65 000 salariés, explique Thierry Lenoir, technicien en métrologie et intervenant en prévention des risques professionnels. Ces deux journées d’information s’inscrivaient dans le cadre de nos missions et faisaient en grande partie suite à l’enquête Sumer 2010 qui a mis en évidence que les salariés du secteur de la maintenance étaient les plus multi-exposés aux agents CMR. »

En effet, les statistiques montrent que 42,6 % des salariés de la maintenance sont exposés à au moins 1 agent CMR parmi : huiles minérales usagées, émissions de moteur diesel... « Et nous pouvons étendre ces expositions aux poussières de bois, de garnitures céramiques réfractaires, amiante, fumées de soudage… ou encore à certains solvants, aux fumées de plasturgie… », ajoute Thierry Lenoir.

Tous les risques

Mais ces deux journées (à Besançon et Morteau) n’étaient pas uniquement centrées sur les expositions aux agents CMR. « Nous en avons profité pour sensibiliser tous les participants à la problématique plus vaste de l’exposition aux risques, quels qu’ils soient », poursuit l’intervenant d’AST25. Pour cela, près de 300 salariés – représentant une centaine d’entreprises – étaient convoqués les 2 et 11 octobre. Ils ont d'abord suivi un parcours auprès d’un professionnel de santé incluant visite périodique et examens complémentaires (exploration fonctionnelle respiratoire et audiogramme).

Ensuite, après une pause-café, ils ont rejoint les stands « info/sensibilisation », animés en partenariat avec le département « Homme au travail » de l’INRS. Présentations, courts-métrages, exercices pratiques, jeux de rôle ont permis d'aborder les thématiques suivantes : risques professionnels, risque chimique, bruit, addictions, sauveteurs-secouristes du travail.

« Ces deux journées ont été des succès et les retours sont particulièrement positifs. Les salariés du secteur de la maintenance ont vécu ces moments comme une véritable reconnaissance de leur travail », conclut Thierry Lenoir.

 

Partager l'article