Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Prévention des risques. Un chantier adopte un dispositif de détection piétons/engins


Publié le 6 mars 2019 10:59:33

 

Pour lutter contre le risque de collision entre les piétons et les engins de levage, le groupement SMP4, en charge du chantier des ouvrages de reconnaissance de Saint-Martin-La-Porte, sur la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin, a souhaité développer un système de détection des piétons pour l’ensemble des engins de levage. Ce système devait répondre à trois objectifs :

  • Alerter le conducteur d’une manière efficace de la présence des piétons dans le périmètre de l’engin de levage,
  • S’appuyer sur une technologie en place,
  • Privilégier un fonctionnement simple.

En effet, le système de détection actuel des engins n’étant pas adapté pour ce milieu confiné, les alarmes sonnaient en permanence. Partant de ce constat, SMP4 (composé de Spie batignolles génie civil , Eiffage Génie Civi , Ghella SpA, CMC Di Ravenna et Cogeis SpA), avec le soutien de Telt, maître d’ouvrage et de la Carsat, s’est donc réuni autour d’un projet commun visant à assurer la protection du personnel de chantier intervenant en galerie, milieu confiné et exigu qui génère un important flux de circulation de personnes et d’engins, afin de développer un système de détection unique piétons/engins sur les matériels de levage. Pour ce faire, ils se sont rapprochés de l’entreprise Bioaccez, déjà fournisseur des transpondeurs qui équipent l’ensemble du personnel du chantier. Ces transpondeurs de comptage et de géolocalisation permettent aux services de secours de repérer instantanément l’ensemble du personnel.

Baptisé Z-Safe, l’équipement de détection piétons/engins associe les modalités de fonctionnement des transpondeurs de chaque collaborateur, additionnées à des antennes positionnées de chaque côté de l’engin de levage.

Alerte immédiate

Le système est ainsi capable de créer un périmètre de détection, de 2m à 5m autour de l’engin, pour générer immédiatement une alerte auprès du conducteur dès lors qu’un piéton ou un autre engin est détecté dans cette zone. A l’intérieur de sa cabine, le conducteur reçoit une alerte à la fois visuelle et sonore via l’installation d’un avertisseur, lui permettant de stopper immédiatement sa manoeuvre.

Personnes habilitées uniquement

Dans le but de s’assurer que le système de détection est bien opérationnel, le conducteur doit présenter son transpondeur sur le boîtier électrique de l’équipement de détection pour le déclencher et permettre l’utilisation de l’engin. La même démarche est nécessaire lorsque le conducteur descend de son engin, en repassant son transpondeur. Le transpondeur est nominatif et dispose des informations relatives aux habilitations de conduites de chaque utilisateur. En cas d’oubli, le système se dévalide automatiquement au bout de 5 minutes.

Seules les personnes habilitées à la conduite d’engins de levage peuvent déclencher et dévalider le système de détection, grâce à la présentation de transpondeurs nominatifs et qui disposent des informations d’habilitation de conduite de chaque collaborateur. Le système est capable de détecter jusqu’à 50 personnes présentes dans la zone de détection.

L’engin de levage ayant servi de support test a été officiellement déclaré opérationnel en janvier 2018 à l’issue de 9 mois de développement et d’expérimentations. Il a ensuite été généralisé à l’ensemble des engins de levage en activité sur le chantier de Saint-Martin-La-Porte.

 

Partager l'article