Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

PTI. My Angel, partenaire de Samsung


Publié le 5 nov. 2019 21:08:00

 

En partenariat avec Samsung My Angel a lancé son application PTI My APP Link, conçue et développée en collaboration avec le géant coréen. « C’est un extraordinaire succès pour nous et cela prouve la pertinence de notre offre, se réjouit Lionel Brunnengreber, président directeur général de My Angel. En 2019, nous avons réalisé un chiffre d’affaires d’un million d’euros. Avec ce partenariat, nous envisageons très sérieusement de le doubler en 2020, tout en recrutant deux ou trois personnes pour accompagner le développement de la société. »

Concrètement, l’application PTI My APP Link offre diverses fonctions qui facilitent son usage au quotidien. Par exemple un mode « réunion » permet de ne pas être gêné en cas de « moment calme ». Le smartphone, immobile sur une table en réunion, ne provoquera pas d’alarme intempestive. « Sans que l’utilisateur ne soit dérangé par l’appli, celle-ci continue de fonctionner pour éventuellement détecter une situation anormale », ajoute le dirigeant.

Adéquation avec toute la gamme Samsung

« Notre partenariat avec Samsung nous a permis de développer My APP Link en totale adéquation avec leur gamme de smartphones, y compris leur petit dernier, le Xcover 4S. Outre son bouton supplémentaire, ici configuré pour déclencher l’alerte, ce smartphone Samsung a été prévu pour affronter les épreuves du terrain : il est robuste, étanche et dispose d’une batterie puissante particulièrement adaptée aux usages métier nécessitant à la fois du travail en mobilité et des fonctions de sécurité avancées », conclut Lionel Brunnengreber.

•    2 questions à Lionel Brunnengreber, Pdg de My Angel
À quelle étape en êtes-vous dans votre partenariat avec Samsung ? L’application tourne-t-elle déjà ?
Les premiers clients sont équipés depuis plus de six mois sur des smartphones ou des tablettes. Comme pour nos boîtiers dédiés My Link Plus, dont nous nous sommes inspirés, c’est le caractère ergonomique de l’appli qui fait la différence. Par exemple, nous avons trouvé diverses solutions qui permettent de la faire fonctionner uniquement lorsque nécessaire, et ce, sans aucune manipulation. En situation d’urgence, il n’est pas question d’avoir des actions à faire avant de pouvoir appeler à l’aide.

Pensez-vous déjà à d’autres développements ?
> Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans PIC 119 (novembre-décembre 2019).

 

Partager l'article