Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Amiante

Un Tour de France à ne pas manquer


Publié le 22 févr. 2017 09:22:00

 

Deveko propose à tous les acteurs de la filière amiante de faire le point sur leurs problématiques métiers.

Depuis 2016, Deveko - en collaboration avec le Cinov (diagnostiqueurs et buraux d’études), la société Sogelink-Amiante360 et, depuis cette année le Sned - organise un Tour de France de l’Amiante dont l’objectif est de permettre aux maîtres d’ouvrage, du public ou du privé, et aux professionnels de la filière amiante de se rencontrer, de discuter et de faire le point sur toutes les avancés réglementaires, les nouvelles solutions technologiques et problématiques concernant le désamiantage.

« Depuis l’interdiction de l’amiante dans les bâtiments en 1997, une vraie filière pro s’est mise en place. Mais il lui reste encore beaucoup à faire puisqu’on estime qu’actuellement 50 % des bâtiments abrite de l’amiante, explique Xavier Faure, fondateur et DG de Deveko. Cette filière qui regroupe des professionnels du repérage, de l’analyse, du désamiantage ou de la gestion des déchets amiantés, est à la recherche constante d’informations sur les nouvelles technos, les bonnes pratiques, les procédures… C’est l’objectif du Tour de France de l’Amiante ».

5 villes étapes, au programme du Tour de France de l'amiante 2017.

En 2016, 10 villes avaient accueilli une étape du Tour. Cette année elles seront 5 : Lyon le 12 avril, Toulouse le 15 juin, Marseille le 17 octobre, Nantes le 14 novembre et Paris le 5 décembre avec une nouvelle thématique : « travaux, démolition, prélèvement d’air, désamiantage, gestion des déchets.

« Nous avons voulu réduire le nombre de villes, car nous avons voulu associer, plus en amont, les collectivités locales. Ce qui nécessite plus de temps entre chacune des étapes. Le succès a été au rendez-vous, puisque chacune des ½ journées de 2016 a rassemblé plus d’une centaine de personnes », ajoute le DG de Deveko. "Ce Tour de l’Amiante est donc une excellente occasion pour rencontrer ses pairs, discuter et faire dialoguer secteur public et privé afin de faire gagner du temps et de l’argent à « des acteurs d'une filière conscients qu’ils doivent mieux collaborer pour éviter les surcoûts sur les chantiers », conclut Xavier Faure.

 

> Plus d’informations : philippe.laurensou@deveko.com.

> S'inscrire