Espace abonné
Mon panier
 

Quoi de neuf ?

  • Hytera : Bidirectionnel radio – PTI – DATI EPI : Travailleur isolé / DATI

    La protection des employés évolue avec la radio bidirectionnelle

    En matière de protection des travailleurs isolés, les employeurs ne sont pas à la hauteur des attentes, si l’on en croit une étude réalisée par Hytera, fabricant mondial d’équipements de radio bidirectionnelle. Seuls 31 % des entreprises interrogées déclarent fournir une fonction de travail isolé à leurs employés, et 54 % de celles dont les employés travaillent seuls dans des conditions dangereuses ne disposent pas de cette technologie.

    L’étude brosse donc un tableau inquiétant pour les employeurs au regard de la législation française.

    En vertu de la réglementation sur la protection des travailleurs isolés (PTI), il incombe en effet à l’entreprise de mettre en place un cadre de travail qui garantit la sécurité des employés intervenant seuls. Cette chaîne de protection doit comprendre des dispositifs d’alarme du travailleur isolé (DATI).

    Le rôle du DATI est d’émettre une alarme lorsqu’un travailleur isolé ne donne pas de réponse dans un délai déterminé. L’alarme peut être déclenchée volontairement et/ou automatiquement, par exemple en cas de perte de verticalité.

    Consultez l'étude complète :

    hytera.fr/securite-des-travailleurs

    Caractéristiques techniques :

    Les radios bidirectionnelles Hytera équipées de dispositifs PTI-DATI permettent de sécuriser une personne travaillant seule dans un environnement dangereux, en émettant une alarme sur le canal radio. Les appareils équipés d’un GPS intégré transmettent également la géolocalisation, tandis que certaines radios déclenchent une alarme sonore et activent le micro en alternance afin de faciliter l’intervention des premiers secours, le cas échéant.

    Mais ce que l’étude montre surtout, c’est qu’un grand nombre d’entreprises s’en remettent aux réseaux de téléphonie mobile plutôt qu’à la radio bidirectionnelle pour les situations d’urgence. Pourtant, les téléphones mobiles ne sont pas conçus pour résister à la rigueur des environnements dangereux. Ils ne disposent pas des fonctions de sécurité indispensables pour protéger les travailleurs sur le terrain. Pire encore, plusieurs entreprises interrogées reconnaissent que leurs employés pourraient faire les frais d’une mauvaise qualité du signal, ou se retrouver dans une zone blanche.

    S’il est clair qu’un tel plan d’urgence ne peut fonctionner, on constate également que peu d’entreprises recourent à la radio bidirectionnelle comme solution de santé et sécurité au travail.