Espace abonné
Mon panier
 

Quoi de neuf ?

  • Manulatex : T+ EPI : Mains / Gants - Risque mécanique / coupure

    EPI : fil Inox ultra-résistant et léger. T+. C'est le nom de ce nouveau fil Inox conçu et développé par Manulatex pour lutter contre les risques de coupures et les TMS dans la filière agro-alimentaire. Tout d'abord, précisons que T+ est 40 % plus léger que les autres fils Inox, plus confortable et plus résistant. Tout d'abord présenté sur un prototype de gant et tablier en cotte de maille il y a quelques temps, il est désormais étendu à toute la gamme du fabricant, soit 36 versions de gants et 28 de tuniques niveau 2 (sans manche, ou avec une ou deux manches). Cette nouvelle gamme T+ vient donc doubler celle des gants et tabliers en cotte de maille classique, avec un positionnement plus qualitatif. Objet d’un brevet international, sa résistance à la rupture par traction des anneaux est de l’ordre de 30 kg pour les gants niveau 1 alors que la norme actuelle impose 10 kg (ISO 13999-1), et de 50 Kg pour les tabliers niveau 2 tandis que la norme prévoit 20 kg (NF EN ISO 13998). Par ailleurs, l’usure par frottement est améliorée d’environ 20 %. La durée de vie du produit est donc allongée

    www.manulatex.fr

    Caractéristiques techniques :

    - Avec un fil de 0,4 mm et un diamètre extérieur des anneaux de 3,9 mm pour les gants ; et un fil de 0,5 mm et un diamètre extérieur des anneaux de 4 mm pour les tuniques, les tests en laboratoires montrent des valeurs de résistance à la perforation par couteaux très supérieures aux normes en vigueur
    - Avec un gain de poids de l’ordre de 40 %, les produits deviennent plus légers que leurs homologues en titane. Alors qu’un gant standard pèse 170 grammes, sa version en T+ se limite à 100 grammes. Pour une tunique moyenne, c’est 500 grammes en moins sur les épaules de l’opérateur.
    - Plus résistant et confortable, le fil inox T+ améliore la maniabilité et la sensation du touché. Le fait d’utiliser un fil plus résistant permet de diminuer son diamètre et par conséquent d’alléger la cotte de mailles.

    Partager