Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sécurité et de la Santé au Travail

 

EPI 

Eiffage expérimente le gant bionique


Publié le 13 févr. 2018 15:38:22

 

Dans le cadre du plan de santé au travail, Eiffage a lancé une collaboration avec Bioservo Technologies AB visant à développer un gant bionique qui puisse convenir à l’environnement exigeant du BTP. « La technologie Sem de Bioservo présente de grandes opportunités. Nous sommes très attachés à la recherche du meilleur niveau de protection de la santé de nos collaborateurs, et travaillons sur des outils qui puissent aider à lutter contre la pénibilité », précise Erick Lemonnier, Directeur Prévention de la branche Infrastructures d’Eiffage.

Supplément de force
Le concept du gant de Bioservo consiste à fournir aux compagnons, un supplément de force et d’endurance pour faciliter leurs tâches quotidiennes et préserver leur énergie. Une technologie qui permettra donc de réduire l’impact des tâches ardues et répétitives sur la santé des ouvriers.

« Nous sommes ravis qu’Eiffage ait choisi de tester nos équipements. Nous obtiendrons ainsi de précieux retours sur nos produits dans le milieu de la construction. Cela montre également que Bioservo a bien saisi les enjeux en termes de prévention-sécurité pour une entreprise comme Eiffage », se réjouit Erik Landgren, PDG de Bioservo Technologies AB, qui collabore déjà avec General Motors et Airbus pour développer un gant robotique à usage industriel capable d’amplifier la force naturelle de la main.
Eiffage effectue également des recherches en partenariat avec l’université de Florence, et de l’ENSAT de Bretagne pour développer des exosquelettes et autres outils d’amélioration des conditions de travail qui pourront être utilisés demain par les métiers BTP.

> 3 questions à Erick Lemonnier, Directeur Prévention, Eiffage Infrastructures

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers Bioservo technologies ?
Cela peut sembler un choix radical, mais il nous a semblé judicieux de nous rapprocher de l’expertise du domaine médical, très avancé en matière de prothèse. Bioservo technologie fournissait déjà des prothèses médicales et des gants pour la NASA. La question a été « est-il possible d’adapter ces exosquelettes à l’environnement plus rude du BTP, dans le cadre de la prévention des risques professionnels ? »

Quels étaient vos critères de sélection ?
Notre recherche portait sur un dispositif d’assistance physique et non pas un robot collaboratif. Des critères de performance ont été définis. Nous avons suivi trois axes. Il fallait tout d’abord que le gant puisse s’adapter aux contraintes des travaux publics – très éloignés de l’espace ou du monde médical. Ensuite, nous avons privilégié les équipements souples et légers, facilement utilisables sur les chantiers, c’est-à-dire sans batterie encombrante ni câble. Enfin, il était important que le gant puisse être utilisé le plus largement possible dans une grande diversité de tâches, dans la mesure où chez Eiffage nous avons une multitude de métiers…

> Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans PIC 109 (mars-avril 2018) à paraître.

 

Risque chimique

DuPont équipe Severfield


Publié le 13 févr. 2018 15:34:00

 

Severfield plc est la plus grande entreprise d’acier de construction au Royaume-Uni. Chaque semaine, son site de Dalton dans le North Yorkshire traite jusqu’à 1 000 tonnes d’acier, toutes destinées à des projets à travers le Royaume-Uni. Dalton est l’un des 2 sites de production de Severfield au Royaume-Uni. Il s’étend sur 55 hectares et comprend dix lignes de fabrication d’acier de construction et de peinture à la pointe de la technologie.

L’acier de construction est fabriqué à partir de sections d’acier non traité pesant jusqu’à 24 tonnes qui sont ensuite coupées, sablées, plaquées et finalement peintes sur l’une des 10 lignes de production.

Essentielle, la mise en peinture est la dernière étape du process de fabrication avant que les charpentes métalliques soient expédiées sur les chantiers. En effet, les sections d’acier non traitées reçoivent initialement une peinture d’apprêt à base de zinc, utilisée pour protéger le produit de la corrosion tant qu’il est entreposé à l’extérieur avant d’être revêtu d’une peinture de protection contre l’incendie. L’acier reçoit ensuite une autre finition soit pour le protéger contre l’exposition aux intempéries soit pour le revêtir d’une teinte particulière choisie par l’architecte.

La mise en peinture : des contraintes de santé et de sécurité
Les lignes de peinture et de pulvérisation constituent des facteurs de risques pour la santé et la sécurité des employés. C’est un environnement où ils sont exposés aux composants potentiellement dangereux de la peinture.
Historiquement, les peintres se plaignaient de la difficulté de travailler et de la restriction de leurs mouvements. Graham Hall, qui s’occupe de l’équipe de peinture et de pulvérisation de Severfield, se rappelle : « Nous avons utilisé différents types de combinaisons par le passé, certaines étaient trop lourdes ou pas assez respirantes. » Shaun Watson, en charge de l’achat des EPI de l’usine, s’est alors tourné vers DuPont pour fournir une protection complète aux ouvriers qui travaillent sur les lignes de peinture. En plus de la protection et de la durabilité, Shaun souhaitait une combinaison confortable et ergonomique.

Haute densité
Après une analyse des risques effectuée par l’équipe de pulvérisation de peinture de Severfield, la combinaison Tyvek Classic Xpert a été sélectionnée. Fabriqué à partir du matériau Tyvek en polyéthylène haute densité (PEHD), ce vêtement léger offre durabilité et confort aux ouvriers. Ses caractéristiques de conception comprenant des manches et une capuche élastiquées qui s’ajustent parfaitement aux contours des poignets et du visage, empêchent ainsi la peau des utilisateurs d’être contaminée par des produits de peinture nocifs. La combinaison bénéficie également d’une grande ouverture frontale permettant une fermeture facile et sécurisante même avec des mains gantées.

 

Distribution 

Double inauguration pour le Groupe RG


Publié le 13 févr. 2018 15:33:13

 

Le 18 janvier dernier, ce sont près de 250 participants qui ont découvert les nouvelles installations des deux structures qui se partagent la même adresse à Nîmes. D’un côté la plateforme logistique Grand Sud (filiale Cévenole de Protection) qui multiplie par 3 ses capacités de stockage et qui s’engage vers un process premium de digitalisation. De l’autre côté, le Centre Technique de Maintenance des Equipements de Protection Individuelle de catégorie 3, unique en France par sa taille et son offre de produits et de services à haute valeur ajoutée.

« Nous avons choisi la ville de Nîmes pour y créer notre nouveau Centre Technique de Maintenance des EPI de catégorie 3 afin d’être au plus près de la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer, explique Pierre Manchini, Pdg du Groupe RG. Ce bassin compte près de 35 000 salariés pour la plupart concernés par ce type d’EPI. Des investissements considérables ont été engagés dans ce sens pour être à la hauteur des attentes et la structure est désormais opérationnelle. Cette journée inaugurale nous a permis de vérifier tout l’intérêt qu’elle pouvait présenter pour nos clients. » Avant d’ajouter : « La nouvelle plateforme logistique Grand Sud est une réponse à l’intensification des exigences sur les délais mais aussi sur les services de haut niveau. Je suis déterminé à en faire le modèle de la logistique de demain tout en gardant cette flexibilité nécessaire dans un monde économique en perpétuelle évolution. »

Sur site ou chez le client
Comme le souligne Christophe Voyez, son directeur, le Centre technique de maintenance est un outil unique « qui réunit un package inédit de prestations. Depuis le stockage des produits, leur préparation, la délivrance des certificats de mise en service, la traçabilité complète des flux depuis notre ERP… nous prenons en charge le cycle de vie complet jusqu’à la destruction des équipements grâce à notre démarche RSE intégrée. » Parmi les services proposés, les techniciens du Groupe RG peuvent intervenir sur les sites de ses clients n’importe où en France, grâce à un véhicule adapté à la maintenance itinérante. Autre avantage : le groupe dispose désormais d’une plus grande surface de décontamination de l’amiante. A noter enfin que le Centre de Formation pluridisciplinaire permet de sensibiliser les utilisateurs au port des EPI mais aussi au respect des nombreuses règlementations en vigueur.

 

SST 

« Prévention BTP en direct » répond à vos questions


Publié le 13 févr. 2018 15:29:38

 

L’OPPBTP a lancé « Prévention BTP en direct », un service de réponses en ligne à toutes les questions de sécurité et prévention dans le BTP.

« Comment déterminer un point d’ancrage ? », « Comment savoir si mon casque est encore bon ?», « Que doit-on vérifier à la réception d’un matériel loué ? » …  Depuis quelques jours, les professionnels du BTP peuvent donc trouver facilement et rapidement en ligne une réponse immédiate à leurs questions sur la sécurité et la prévention grâce au service Prévention BTP En direct . Il s’agir d’une base de connaissance de plus de 400 questions accessibles depuis un ordinateur ou en mobilité, complétée d’une ligne téléphonique et d’un chat pour joindre les experts en prévention de l’OPPBTP.

Prévention BTP En direct offre également la possibilité de prendre rendez-vous avec un expert prévention pour obtenir des conseils personnalisés sur des questions organisationnelles où l’environnement de travail doit être pris en compte.

 

Workwear/EPI 

Muzelle Dulac Hasson leur offre une 2ème vie


Publié le 13 févr. 2018 15:27:49

 

Mis à la disposition des clients distributeurs et clients Grands Comptes Muzelle Dulac Hasson, le dispositif Objectif 2ème Vie permet d’adopter un geste simple et éco-citoyen et de participer à la préservation de la planète. Comment ? En faisant recycler les vêtements de travail usagés et les EPI des utilisateurs finaux.

Aujourd’hui, pour mieux tenir compte des besoins des clients Muzelle Dulac Hasson et des porteurs, le dispositif Objectif 2ème Vie évolue et permet la reprise de tous les vêtements professionnels et EPI usagés : coton/polyester, polyester/coton, 100 % coton, mais aussi les produits haute visibilité, les parkas, les tenues retardateur de feu, ou tout autre équipement conçu dans un tissu traité.

Une fois les vêtements de travail et EPI collectés par les clients Muzelle Dulac Hasson agréés Objectif 2ème Vie, leur retour chez Muzelle Dulac Hasson est organisé par le client. Muzelle Dulac Hasson planifie ensuite le recyclage et la revalorisation des vêtements professionnels et EPI confiés.

Les vêtements recyclables sont triés et effilochés en collaboration avec le partenaire recycleur d’Alsico FranceQuant aux vêtements non recyclables, grâce au Service en +, ils intègrent le circuit de la revalorisation énergétique.