Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sécurité et de la Santé au Travail

 

Pour aller plus loin en matière de prévention des risques et de santé au travail, NGE Fondations, filiale de travaux géotechniques et de sécurisation du groupe NGE, a signé un partenariat d’accompagnement avec l’OPPBTP et l’Icsi (Institut pour une culture de sécurité industrielle), pour la sécurité de ses salariés. NGE s’engage ainsi officiellement dans une démarche d’amélioration de sa culture prévention et va, pour ce faire, mobiliser toute l’entreprise et ses 750 salariés.

« Pour NGE Fondations, la prévention est une priorité. La signature de ce partenariat est un moment fort pour nous, un projet ambitieux sur cinq ans, tient à souligner Christian Altazin, président de NGE Fondations. Nous sommes fiers d’être accompagnés par l’OPPBTP et l’Icsi et de bénéficier de leurs analyses et expertises pour améliorer notre culture prévention en prenant en compte les facteurs humains et organisationnels. »

Plusieurs étapes

Ce projet s’organise en plusieurs étapes. La première étant celle du diagnostic via une immersion dans l’entreprise, la réalisation de questionnaires, la mise en place d’échanges pour comprendre les pratiques et culture prévention de NGE Fondations. Cela débouchera sur la deuxième étape, matérialisée par une photographie de l’état de la culture de prévention chez NGE Fondations. Suivie par une restitution des échanges afin de construire la future politique prévention de l’entreprise. Troisième étape : le plan d’action afin d’améliorer la prévention.

Pour mener à bien ce projet, NGE Fondations accueille dans ses murs et sur ses chantiers, depuis octobre dernier et jusqu’en mars 2019, des membres de l’OPPBTP afin de leur permettre d’observer et comprendre l’organisation, le contexte, les activités, les métiers, les pratiques et la perception des risques au sein de l’entreprise.

Par ailleurs, début 2019, un questionnaire, rempli par l’ensemble des salariés et construit d’après les éléments recueillis de manière anonyme et confidentielle par les experts de l’Icsi et de l’OPPBTP, permettra d’établir un état des lieux de la culture prévention de NGE Fondations.

Une première

« Développer la culture de prévention en partageant les manières de faire et penser au sein des grandes entreprises est un enjeu stratégique pour l’OPPBTP, insiste Philippe Maygnan, directeur grandes entreprises de l’OPPBTP. Neuf démarches d’accompagnement ont été lancées depuis le début de notre partenariat avec l’Icsi en 2017 et NGE Fondations est la première entreprise de fondations qui s’engage dans ce projet. » Avant d’ajouter : « C’est aussi la première fois qu’une entreprise de cette activité du BTP fait participer l’ensemble de ses collaborateurs à une telle démarche. »

 

Pour sensibiliser les salariés à limportance de préserver leur capital visuel, Optic 2000 a mis en place un programme de sensibilisation en entreprise les « Rendez-vous prévision ». Après un état des lieux de la société et de ses besoins, un opticien diplômé se rend dans l’entreprise le temps d’une journée, pour sensibiliser et apporter des conseils et solutions personnalisés aux salariés. La vue et les écrans et/ou la vue au volant sont les 2 thèmes principaux de l’opération.

Le programme des « Rendez-vous prévention » se compose d’un volet de prévention avec l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle qui reproduit les situations du quotidien (face à un écran ou au volant d’une voiture). Immergés dans ces scénarii, les salariés découvrent de façon ludique les gestes à adopter pour un meilleur confort visuel.

Par ailleurs, un atelier « bien-être visuel » propose une vidéo comprenant 4 exercices de détente oculaire courts et faciles à réaliser.

Des tests de vue sont également proposés pour s’assurer que les porteurs de lunettes disposent d'un équipement adapté. Les salariés sont réorientés vers un ophtalmologiste si nécessaire. Puis, on propose à chaque salarié des solutions d’accompagnement personnalisées durant un entretien avec l’opticien.

Lancé en 2017, le programme « Rendez-vous prévision » a déjà permis de toucher plus de 16 000 salariés de 50 entreprises dans toute la France.

 

Distribution. Master Pro Expert EPI devient Securom


Publié le 12 déc. 2018 15:09:41

 

L'enseigne du Groupe Cofaq, spécialiste de la santé et de la sécurité des personnes au travail, ne s'appelle plus « Master Pro Expert EPI » depuis le 6 novembre dernier. Rebaptisée Securom, l'enseigne souhaite renforcer sa visibilité pour accompagner son développement commercial, l'occasion pour elle de réaffirmer ses ambitions sur son marché.

Pour Thierry Anselin, directeur général du Groupe Cofaq : « Avec ce nouveau nom, nous voulons doter les points de vente d'une meilleure identification de leur activité. Une arme forte pour inscrire pleinement l'enseigne dans son environnement concurrentiel de sociétés spécialistes de la prévention, de la santé, de la sécurité, des équipements de protection individuelle et des vêtements professionnels. »

Plus simple et donc plus évocateur, ce nouveau nom permet aussi de clarifier toute la largeur de l'offre développée par les points de vente qui s'adressent tant aux professionnels de l'industrie et du bâtiment, qu'à ceux des services (y compris restauration et métiers de bouche), mais aussi des collectivités locales et des administrations. Et ce, qu'ils appartiennent à de petites ou à de grandes structures

12 nouveaux points de vente

A fin 2018, le réseau Securom comptera 32 points de vente, soit 12 de plus que l'an dernier. Pour Vianney Hamoir, directeur filière des marchés professionnels du Groupe Cofaq, « le développement de Securom figure parmi nos objectifs prioritaires. Nous continuerons donc àélargir le réseau en épaulant nos adhérents dans la création de leurs points de vente supplémentaires, et en accueillant de nouveaux adhérents dans le respect du projet et des valeurs de l''enseigne, au sein de la coopérative. »

© Sacha Héron

 

Lancé en mai 2018, laccélérateur « Santé Prévention dans le BTP » compte désormais 15 start-up. Il a pour vocation de faciliter les liens entre les start-up les plus innovantes et les entreprises afin d’accélérer l’innovation dans les domaines de l’organisation des chantiers, des objets connectés, de la gestion de la Data, de la réalité virtuelle et augmentée et des problématiques de santé.

Sept entreprises ont soutenu lundi 5 novembre, devant un jury composé d’une centaine de professionnels du BTP et de la prévention et en présence des partenaires fondateurs le CCCA-BTP, l’OPPBTP , Pro BTP et la Fondation Excellence SMA. Leurs projets ont été évalués sur la base de cinq critères :

  • Le caractère innovant de leur technologie ou service ;
  • L’accessibilité du marché visé ;
  • L’équipe (les compétences et expertises mobilisées, la capacité à porter le projet) ;
  • La fiabilité du business model ;
  • L’adéquation de la start-up avec les thématiques santé et prévention de l’accélérateur.

Les heureux élus

Cinq d’entre elles ont été retenues pour intégrer l’accélérateur « Santé – Prévention dans le BTP » :

  • Ludo-vic, une société créatrice de formations e-learning basées sur des animations 3D permettant d’apprendre les gestes et règles de sécurité. L’équipe est composée de spécialistes de la didactique et du marketing et fait appel à des experts thématiques et linguistiques pour la conception de ses formations.
  • Médoucine, une entreprise qui a pour objectif d’aider chacun à être au mieux de sa santé grâce aux médecines douces (ostéopathie, sophrologie, hypnose, médecine chinoise, naturopathie…) et à un réseau de professionnels et de partenaires qualifiés accessible via le site medoucine.com. Elle a également développé des offres spécifiques destinées aux entreprises du BTP composée d’ateliers menés auprès des compagnons.
  • Urban Circus, créateur de vêtements et d’accessoires de sécurité haute visibilité connectés. Urban Circus a pour objectif de faire de l’EPI le lieu de regroupement des technologies pour améliorer la vie des acteurs du terrain en intégrant la dimension esthétique.
  • OpenSafe Pro, qui propose un logiciel de suivi et de gestion des équipements de protection individuelle capable de vérifier en temps réels leur conformité à la règlementation en vigueur.
  • H4D, avec sa solution de télémedecine Consult Station. Une technologie propriétaire unique qui permet d’établir une prise en charge complète d’un patient. L’utilisateur s’installe dans une cabine munie de divers instruments de mesure et dialogue via la visioconférence avec un médecin pour établir un diagnostic.

Ces start-up bénéficieront de l’expertise et des retours d’expériences des quatre partenaires fondateurs afin de faire monter en puissance la performance des entreprises en matière de santé et prévention. Les partenaires pourront faciliter leur visibilité sur leurs sites web, leurs réseaux sociaux et leurs médias et réaliseront leur promotion sur les salons professionnels.

> La prochaine session de sélection sera organisée le 5 février 2019.

> Les start-up intéressées sont dores et déjà invitées à sinscrire sur le site dédié : https://impulse-partners.com/sante-prevention/

 

La ville de Cayenne (97) veut équiper ses agents avec des vêtements de travail et des équipements de protection individuelle. Un marché estimé à un peu moins de 1,6 million d’euros divisé en onze lots. Si le prix compte pour moitié dans les critères d’attribution, la qualité (40 %) et les délais de livraison (10 %) pèsent aussi dans la balance. Quant au nombre de titulaires, il est limité à trois, mais il est possible de présenter une offre pour l’ensemble des lots. Le contrat-cadre est conclu pour une durée de quatre ans. La remise des plis doit avoir lieu le 10/01/19 à 17 h 00 au plus tard.

> En savoir plus ici