Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sécurité et de la Santé au Travail

 

EPI 

Infield Safety se restructure en profondeur


Publié le 21 nov. 2017 09:26:29

 

Basé à Habsheim en Alsace, Infield Safety est désormais la branche commerciale France d’Infield Safety GmbH dont le siège se situe à Solingen, en Allemagne. Infield Safety reste plus que jamais une filiale importante du groupe Essilor.
Ce rachat correspond au départ en retraite de David Laird, après 18 années à la direction de la branche française. À la suite d’une période de transition en duo, Nicolas Bialy a repris la direction commerciale d’Infield Safety. Depuis, l’optimisation des effectifs doublée d’un programme de formation pointue ainsi qu’une évolution de la communication ont démontré leur efficacité : une augmentation à deux chiffres du CA est annoncée pour fin 2017. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : un objectif à + 20 % est en passe d’être atteint à la fin 2017 !

Renforcement des compétences
Depuis le début de l’année, le recrutement de quatre commerciaux exclusifs remplaçant les multicartes a permis une augmentation en puissance de la force de vente et de conseil sur le terrain. Ils ont reçu une formation au métier d’opticien afin d’assurer la préconisation en adéquation avec les risques, selon les fondamentaux de l’optique du groupe Essilor. Ils sont secondés par trois assistantes de vente sédentaires et une chef Produits optiques.

Amélioration du service clients
Désormais, stock et logistique sont recentrés en Allemagne. Les conséquences directes sont une augmentation des références disponibles et un raccourcissement des délais de livraison. Par ailleurs, un enrichissement des conseils et des explications techniques, agrémentées d’illustrations, facilitent la compréhension des risques et des solutions possibles, dans le respect des normes.

Évolution des gammes
Parallèlement, un enrichissement des gammes permet d’anticiper les besoins du marché. Un important travail sur le look des modèles garantit une adhésion totale des utilisateurs, et des utilisatrices, de protection oculaire. Si les effectifs sont constants, ils sont désormais 100 % dédiés aux équipements de protection Infield Safety. Après deux années de stabilité, 2,5 millions d’euros en 2015 et en 2016, le CA 2017 s’envole pour atteindre bientôt un objectif de 20 % d’augmentation pour 2017.

 

PUBLI INFORMATION

Renforcez la sécurité


Publié le 21 nov. 2017 09:25:00

 

La nouvelle solution de verrouillage pour brides de tuyau pour un large éventail de tuyauteries

La nouvelle solution de verrouillage pour brides de tuyau de Brady peut être appliquée à un large éventail de tuyauteries. Le verrouillage facile et temporaire des brides de tuyauteries permet aux utilisateurs de renforcer la sécurité en évitant la libération de gaz, de vapeur et de liquides dangereux lors de la maintenance des tuyauteries.

La solution de verrouillage pour brides de tuyau de Brady offre les caractéristiques suivantes :

  • Amélioration de l’efficacité et de la sécurité lors de la maintenance en condamnant/consignant les brides de tuyauteries grâce à une barrière physique visuelle
  • Conformité à la norme ISO 800079-36:2016 sur les atmosphères explosives
  • 3 tailles qui peuvent être appliquées à toutes les tuyauteries de 13,2 à 1 219,2 mm de diamètre
    Bras extensible permettant aux utilisateurs de condamner/consigner jusqu’à 2 jeux de boulons pour une sécurité renforcée
  • Amélioration de la conformité aux directives UE 89/655 et à la norme EN 1037

Matériau anti-étincelles
La solution de verrouillage pour brides de tuyau a été certifiée UL conformément à la norme ISO 80079-36:2016 sur les atmosphères explosives. Ce dispositif en acier inoxydable 304 renforcé est doté de barres de blocage robustes en aluminium moulé et d’une finition en polyester peinte à la poudre.

Un large éventail de tuyauteries
Disponibles dans 3 tailles, la solution de verrouillage pour brides de tuyau de Brady peut être appliquée à un large éventail de tuyauteries de 13,2 à 1 219,2 mm de diamètre. Le bras de blocage extensible du dispositif permet aux utilisateurs de condamner/consigner jusqu’à 2 jeux de boulons pour une sécurité renforcée. Jusqu’à 4 utilisateurs peuvent appliquer un cadenas directement sur le dispositif.

Améliorez la conformité et la sécurité grâce à la solution de verrouillage pour brides de tuyau pouvant être appliquée à un large éventail de tuyauteries.

Téléchargez la fiche produit et le guide de la condamnation/consignation

Brady France
Parc EUROCIT, 45, avenue de l'Europe
59436 Roncq Cedex
Tél: +33 (0)3 20 76 94 48
tmbradyfrance@bradycorp.com
www.brady.fr

 

Collectivités locales

L'absentéisme en hausse


Publié le 21 nov. 2017 09:24:00

 

Sofaxis (Groupe Sham) a publié la nouvelle édition de son Panorama des absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales. Ce document montre que les absences sont restées à un niveau élevé en 2016. En effet, le taux d’absentéisme global a atteint en 2016 9,5 % (contre 9,3 % en 2015) toutes natures d’absences confondues (soit l’absence tout au long de l’année de près de 10 agents sur un effectif de 100). Le taux d’absentéisme a progressé de 28 % depuis 2007. En fréquence, les arrêts représentent 71 arrêts pour 100 agents employés (contre 72 en 2015). 44 % (identique en 2015) d’entre eux ont été absents au moins une fois dans l’année (exposition).
La maladie ordinaire est le premier contributeur des absences au travail pour raison de santé : elle représente à elle seule près de la moitié du taux d’absentéisme (46 %), plus de 8 absences sur 10 (84 %) et les trois quarts des agents absents (75 %).
En 2016, chaque agent territorial titulaire employé aura coûté 2 099 € à son employeur, au titre des coûts directement entrainés par l’absence (indemnités journalières, hors frais médicaux). Pour apprécier l’ensemble des coûts engendrés par les absences, il conviendrait d’apprécier ceux, indirects, relatifs à la désorganisation, à la gestion des absences et à la dégradation du service rendu aux usagers, entre autres. La maîtrise des coûts des absences demande de prendre en considération l’ensemble de ces variables.

Effectifs vieillissants et pénibilité
L’âge moyen des agents employés progresse et est en 2015 de près de 47 ans. Dans le même temps, la durée du travail augmente, en lien avec les dispositions règlementaires liées aux dernières réformes des retraites. Travailler plus longtemps sur des postes à pénibilité forte accentue le risque d’usure professionnelle. Or la filière technique est prépondérante dans la Fonction publique territoriale. Ce constat soulève les enjeux de prévention et de gestion des absences à prendre en compte pour agir en faveur de l’employabilité durable des agents territoriaux.
L’âge moyen des agents absents augmente lui aussi, la part des absents de plus de 45 ans atteint, en 2016, 57 % des effectifs arrêtés et progresse de plus de 5 % en 10 ans. Le vieillissement de la population a une incidence sur la gravité des absences : la durée moyenne d’arrêt augmente avec l’âge.

Comment agir ?
Agir en faveur de l’employabilité durable suppose d’actionner les bons leviers en fonction de l’âge des agents : les caractéristiques des absences ne sont pas les mêmes selon l’étape de la carrière professionnelle.

  • Les agents les plus jeunes sont plus souvent absents mais pour des durées d’arrêt moins longues que leurs aînés. L’accent peut notamment être mis sur l’accompagnement à l’intégration, le partage des valeurs de la Fonction publique territoriale et la prise en compte de la sécurité au travail.
  • Chez les plus anciens, les natures d’absence présentées connaissent des durées d’arrêt plus longues (longue maladie/longue durée, maladie professionnelle). L’enjeu consiste à maintenir les personnels dans leur emploi, par exemple, en agissant sur le contenu du travail, ses modalités d’exercice et son organisation.
  • Pour les agents d’âge intermédiaire, il s’agit d’anticiper les difficultés liées à l’âge et à l’emploi, en préparant et en adaptant dès maintenant l’emploi de demain.

La Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) figure parmi les outils qui permettent de faire converger Ressources Humaines et employabilité durable.
« Avec le déploiement de la réforme territoriale, le secteur public local se trouve engagé dans des transformations fondamentales qui le reconfigurent dans son ensemble. Dans ce contexte, plus que jamais, la gestion des ressources humaines s’impose comme la pierre angulaire d’une construction qui devrait parvenir à concilier transformation des organisations, réduction des marges de manœuvre, développement de la qualité du service rendu à l’usager et maîtrise de la qualité de vie au travail des agents. Sans doute l’employabilité durable des agents territoriaux constitue-t-elle l’un des enjeux les plus importants pour les prochaines années, alors même que se posent les questions du sentiment d’appartenance, de la lisibilité des projets et de l’adhésion aux valeurs d’un monde local qui change », explique ainsi Pierre Souchon, Directeur du Département Ingénierie Services de Sofaxis.

 

Workwear 

Lemahieu attaque le marché pro


Publié le 21 nov. 2017 09:19:00

 

Le fabricant français spécialiste du sous-vêtement chaud grand public depuis 1947 a décidé de se tourner vers le marché professionnel. Pour cela, la société propose des sous-vêtements dédiés aux professionnels (industrie, BTP, services, logisticiens…) travaillant dans des conditions climatiques rudes et froides (en environnement couvert ou extérieur). Lemahieu propose en effet une large gamme technique (4 indices de protection contre le froid) pour créer la première couche de vêtement dont l’utilisateur a besoin pour son activité et son environnement de travail au quotidien (ou exceptionnellement) :

  • Coton Interlock (froid modéré 5 à 15 °C, conditions tempérées) : la douceur naturelle du coton peigné sous vos vêtements de travail ;
  • Courtelle Thermorégulant (froid 0 à 10 °C) : mélange de fibres et régulation de la chaleur du corps ;
  • Tribosoft (grand froid 5 à - 5° C) : traitements antimicrobiens et transfert d’humidité ;
  • Tribothermic (froid intense < à – 5 °C) : protection thermique optimale et respirabilité.

Les sous-vêtements thermiques Lemahieu sont créés dans des matières douces et confortables ; leur apport technique procure à l’utilisateur une sensation de douceur. Légers et extensibles, ces sous-vêtements sont un excellent isolant thermique quelle que soit l’activité.

 

Bonne pratique 

Actemium lauréat Mase Award 2017


Publié le 21 nov. 2017 09:15:00

 

En octobre au Havre, plus de 450 chefs d'entreprise et responsables ont élu le lauréat des Mase Awards 2017 : l'entreprise Actemium pour la mise en œuvre d'un système anti-chute pour les travaux en hauteur. Actemium Petrochemical & Refining souhaitait améliorer la sécurité des personnes lors des travaux réalisés en hauteur, préserver les équipements environnants des installations et l'outillage de l'entreprise. Le système retenu permet de changer d'outils ou de passer un outil à un collègue sans aucun risque de chute grâce à un crochet double qui ne peut se déverrouiller que si l'outil est attaché à un autre support.

L'ensemble du personnel a été informé lors d'une causerie. Un groupe de travail a été constitué pour mener une réflexion afin d'identifier le type d'outils que les intervenants utilisaient pour les travaux en hauteur. Une liste a été établie, des entreprises ont été rencontrées. Le système sélectionné a été testé par une équipe lors des travaux de passage de fourreaux sur un échafaudage. L'équipe projet a vérifié lors d'une visite de chantier que le test a bien été effectué par les intervenants. Ceux-ci ont rempli une fiche d'évaluation d'équipement sur des critères de type utilité, confort, poids, résistance. Il sera testé par une autre équipe qui n'utilise pas les mêmes outils lors des travaux en hauteur et dont l'ergonomie au poste de travail peut être différente.

Rappelons que déployé pour la première fois en Normandie par l'association Mase Normandie (700 entreprises en Ile-de-France et en Normandie), Mase Awards est un concours entre les entreprises adhérentes. Il valorise les initiatives et bonnes pratiques en matière de santé, de sécurité et d'environnement et facilite leur appropriation et leur duplication au sein des autres entreprises.

Trente-cinq dossiers avaient été déposés. Un jury composé de membres du conseil d’administration du Mase, d'entreprises intervenantes et utilisatrices a étudié et évalué les dossiers des entreprises candidates. Six d'entre elles ont été sélectionnées pour un audit terrain. Cette seconde étape réalisée par des membres de l'association et une administratrice permet de vérifier sur site la pertinence de la démarche présentée, de vérifier la traçabilité de l’initiative et de mesurer son impact sur l'entreprise, ainsi qu'auprès des collaborateurs. Au final, 4 entreprises ont été retenues pour participer à la finale : Actemium (système anti-chute d'outils pour travaux en hauteur), Dalkia (application mobile Echap&Belle), TP Goulard (échauffement) et Valerian (batardeaux souples et réutilisables).