Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Prévention. Orange et ses entreprises sous-traitantes s’engagent


Publié le 12 juin 2019 13:38:00

 

Afin de promouvoir les bonnes pratiques en matière de prévention des risques professionnels pour les interventions sur réseaux de télécommunications, Orange et les entreprises sous-traitantes représentées par l’Acnet (Action de coordination nationale des entreprises de télécommunications) et le Serce (Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique) et l’OPPBTP ont signé une nouvelle convention de partenariat. Son objectif : 50 000 interventions ont lieu chaque jour sur des ouvrages de télécommunication. La très grande majorité est réalisée sur des ouvrages exploités par Orange, par des entreprises extérieures sous-traitantes, et en l’absence du personnel de l’opérateur. Aussi, il est donc essentiel de définir des modalités d’intervention précises pour une bonne mise en oeuvre des règles de coordination. L’objectif est de mettre en oeuvre les meilleures pratiques en matière de prévention des risques professionnels à tous les niveaux d’intervention et de garantir la sécurité des collaborateurs impliqués dans les travaux d’intervention sur réseaux de télécommunication. Dans le cadre de la signature d’un contrat, Orange et les entreprises sous-traitantes élaborent un plan de prévention et les modes opératoires associés. Ce plan intègre des situations de travail susceptibles d’engager quatre risques principaux : les chutes de hauteur, le risque électrique, le plomb et l’amiante. Il est complété par une inspection commune préalable dans les zones géographiques définies au contrat. Par ailleurs, une Fiche d’Adéquation des Moyens et Remontées Terrain (FAMRT) doit être remplie par l’entreprise à partir des informations fournies par Orange pour réaliser son intervention. Elle donne la possibilité au technicien de vérifier son environnement de travail et de s’assurer que les moyens mis à sa disposition sont adaptés pour une intervention en toute sécurité. En cas d’inadéquation, le technicien a l’obligation de suspendre son intervention, et les informations sont remontées à Orange.

 

Partager l'article