Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Prévention SARP. Veolia a choisi DuPont


Publié le 10 mars 2020 15:37:57

 

Pour assurer la sécurité de ses techniciens, SARP leur fournit des EPI de haute qualité. Par exemple, depuis plusieurs années, SARP Centre-Ouest se rend sur l’un des sites de Lhoist, un spécialiste mondial de la chaux. Basée à Neau (Mayenne), l’usine est spécialisée dans la fabrication de la chaux vive qui sera ensuite utilisée dans de nombreux domaines (bâtiment, agriculture, verrerie, industrie, etc.). Tous les mois, SARP y intervient pour des prestations de nettoyage et de pompage à l’aide d’un camion d’aspiration de pulvérulents. Délicate, l’opération consiste à enlever la chaux en cas de débordement et à récupérer la poussière de chaux au niveau des différents outils de production (silos, cribles, broyeurs, transporteurs, etc.). La chaux vive expose les agents SARP Centre-Ouest à des risques d’irritation des voies respiratoires et des muqueuses, de brûlure chimique ou thermique. Le technicien est donc équipé, notamment, d’une combinaison intégrale à cagoule Tyvek 500 Xpert de DuPont. Pour travailler en toute sécurité, la combinaison Tyvek 500 Xpert est complétée par des gants adaptés comme les modèles en nitrile Tychem NT 450, des bottes de protection chimique, une protection des yeux, de la tête et des voies respiratoires.

Interventions à hauts risques

Parmi les nombreuses prestations de nettoyage et de maintenance industriels réalisées par SARP figurent le pompage de capacité de déchets dangereux et le décapage. Comme l’explique Axelle Abid, responsable Sécurité qualité environnement pour SARP Centre-Ouest, « ces interventions exposent nos agents à tous types de produits chimiques qui peuvent être corrosifs, inflammables, toxiques... Les techniciens sont donc confrontés à une multitude de risques d’ordre chimique ou biologique, liés à l’utilisation de la haute pression ou à l’intervention dans des espaces confinés. Notre priorité est de leur assurer une protection de la tête aux pieds en leur fournissant une gamme complète d’EPI adaptés à la nature du produit qu’ils vont rencontrer. »

Respecter les procédures d’habillage

À titre d’exemple, pour le pompage et le nettoyage d’une cuve contenant des déchets dangereux comme la soude caustique, les agents SARP Centre-Ouest s’équipent de la combinaison Tychem 6000 F de DuPont, dotée d’une capuche ergonomique (avec un rabat auto-adhésif au niveau du menton). Par ailleurs, pour éviter tout risque de projection et de brûlures sur le corps, les techniciens portent également des bottes de protection chimique, des gants en néoprène Tychem NP 570 CT ainsi qu’un appareil respiratoire. Enfin, pour les activités de nettoyage en extérieur qui ne nécessitent pas une intervention en espace confiné, SARP préconise à ses agents de revêtir une combinaison Tyvek 800 J, de catégorie III, Type 3/4/5 et 6.

Quels que soient les équipements de protection, il est essentiel que les procédures d’habillage et de déshabillage soient respectées pour éviter toute contamination accidentelle liée à une exposition chronique ou aigüe. Là encore, SARP a choisi de travailler avec DuPont Personal Protection pour sensibiliser chacun sur les risques encourus et former l’ensemble de ses collaborateurs (personnels encadrants, techniciens et sous-traitants) aux bonnes pratiques.

> 2 questions à Véronique Godart, responsable prévention sécurité SARP

  • Outre la fourniture d’EPI, quels sont les avantages de votre partenariat avec DuPont Personnal Protection ?

Au-delà d’une gamme complète de solutions qui couvrent un large spectre de protection par rapport à nos activités tout en apportant confort, résistance mécanique et respirabilité à nos techniciens, nous travaillons depuis plusieurs années avec DuPont Personal Protection car ils proposent un véritable accompagnement terrain. Présent à chaque étape, DuPont Personal Protection a en effet travaillé très en amont avec SARP pour leur conseiller les combinaisons en parfaite adéquation avec les divers produits dangereux (liquide, solide, gaz) auxquels sont exposés les agents lors de leurs prestations. Cette compatibilité totale est ensuite vérifiée en conditions réelles grâce à des échantillons mis à disposition et aux retours d’expériences des utilisateurs avant validation.

  • Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans PIC 121 (mars-avril 2020).
 

Partager l'article