Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Protection collective. CRM décroche l’accréditation Cofrac


Publié le 6 févr. 2019 16:19:45

 

Spécialisé dans le contrôle et l'audit de conformité des rayonnages métalliques et racks de stockage, CRM a obtenu l’accréditation du Cofrac (Comité français d’accréditation) selon la norme EN ISO/CEI 17020-2012. C’est une première. 

« Pour nous lancer dans ce long processus d’accréditation, nous sommes partis d’un constat : il n’y a pas, hormis le code du travail, de législation obligeant un client à faire contrôler ses rayonnages, explique Bruno Vergès, gérant de CRM . Et souvent ce contrôle ne figure même pas dans le DU. Pourtant ces vérifications sont normées et encadrées (Afnor, INRS). Or, le contrôle des rayonnages, des racks à palettes (fixes, mobiles, dynamiques, ...) et dans tous les environnements (température ambiante, froid positif ou négatif), devrait faire partie des mesures de protection collective. »

Cette accréditation doit permettre à CRM de garantir à ses clients des prestations hautement qualitatives, impartiales et constantes. CRM leur propose d’ailleurs un service qualitatif irréprochable qui va au-delà du cadre technique et réglementaire imposé. Ainsi à l'issue d’un audit, CRM propose un débriefing terrain, éventuellement appuyé par un reportage photos qui vient étayer le rapport.

Dans la même optique, le rapport d'inspection de CRM est construit comme un véritable outil opérationnel destiné à soutenir la politique de prévention des risques du client. Précis, détaillé, clair et priorisé par niveau d'urgence, il se veut également accessible aux exploitants chargés de la mise en place du plan de maintenance. Une version sous tableur facilite l’analyse et le traitement en permettant le croisement de données (zones, type d'anomalie, élément de la structure, niveau d'urgence, etc.).

Une démarche exigeante

Pour comprendre la portée de cette accréditation, donnons la parole au Cofrac. « On ne décroche pas cette accréditation facilement. Nous sommes très exigeants, confirme Damien Portier, responsable d’accréditation au Cofrac. Le processus est long et nous permet de vérifier que la société qui postule respecte certains pré-requis : rigueur dans les procédures choisies, les méthodes, les modes d’évaluation, les systèmes de contrôle… » Avant d’ajouter : « Elle n’est pas acquise ad vitam aeternam. L’accréditation initiale est accordée pour une durée de 4 ans. Durant ces quatre premières années, CRM sera régulièrement évaluée, pour être ensuite soumise, à nouveau, à une évaluation de renouvellement à l’issue de laquelle son accréditation est reconduite en cas de succès pour une nouvelle période (5 ans au maximum). »

 > 2 questions à Bruno Vergès, gérant de CRM

  • Pourquoi avoir décidé de vous faire accréditer Cofrac ?

Même si la démarche est assez longue, complexe et exigeante, il nous est apparu évident de nous faire reconnaître ainsi que nos savoir-faire et solutions. Par ailleurs, l’accréditation Cofrac est un réel atout économique car nous sommes actuellement les seuls à en jouir. Cela nous permet de tenir un discours cohérent auprès de nos clients : une prestation de contrôle efficace et sérieuse dont la pertinence et la qualité sont validées par le Cofrac.

  • Que vous a apporté en interne cette accréditation ?

Ce projet nous a permis d’améliorer nos process et de monter en qualité et en puissance. En outre, comme l’obtention de l’accréditation n’est pas définitive, elle nous oblige à constamment maintenir un niveau de prestation et de sérieux très élevé.

 

Partager l'article