Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Risques professionnels. Les ouvriers intérimaires plus exposés


Publié le 13 nov. 2018 15:12:11

 

En matière de risques professionnels, les ouvriers intérimaires sont plus exposés que les autres ouvriers. C’est ce que révèle une étude récente publiée par la Dares. Ainsi, en ce qui concerne les risques chimiques, 34 % des ouvriers intérimaires interrogés estiment qu’elle est insuffisante. De même, pour les expositions aux agents cancérogènes puisque, souligne notre confrère Prévention BTP, « les ouvriers intérimaires ne disposent d’une double protection (individuelle et collective) que dans 18 % des cas (contre 28 % pour l’ensemble des ouvriers). En revanche, pour 50 % d’entre eux (contre 32 %), aucune protection individuelle ou collective n’est signalée par les médecins du travail. »

Parallèlement, les ouvriers intérimaires sont très exposés à des contraintes physiques dans le cadre de leur travail : 22 % manipulent des charges lourdes plus de 20 heures par semaine (contre 12 % pour l’ensemble des ouvriers). Par ailleurs, précise Prévention BTP, « les seules expositions physiques plus présentes pour les ouvriers intérimaires sont le travail répétitif plus de dix heures par semaine (29 % sont concernés contre 21% pour lensemble), ainsi que les vibrations des membres supérieurs (bras, épaules) qui concernent 7 % des ouvriers intérimaires. »

 

Partager l'article