Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Workwear. La SNCF renouvelle sa confiance à Cepovett


Publié le 31 oct. 2018 08:41:00

 

Le leader français du vêtement professionnel, qui habille les cheminots depuis 2013 en équipement de protection individuelle, a repensé le vestiaire global en profondeur et créé une collection complète pour les femmes, dans le cadre d’un appel d’offre européen. En trois ans, Cepovett fournira 2 millions de pièces, dont 1 million concernant le vestiaire EPI. Ces lignes de produits ont été conçues par Cepovett safety, la marque spécialisée de l’EPI au sein du groupe Cepovett.

Une première en France

Pour la première fois en France, une entreprise de niveau national crée un vestiaire industriel technique EPI spécifiquement dédié à son personnel féminin. En pointe dans la prise en compte des femmes au travail, la SNCF est désormais en mesure d’offrir à ses équipières le même niveau de gammes et articles que celui adressé aux hommes. Pour l’entreprise publique, ces nouvelles tenues sont le gage d’une meilleure intégration et d’une valorisation du personnel féminin, en tant que « cheminotte », mais aussi la garantie de plus d’ergonomie et de confort.

Des aménagements spécifiques ont été ajoutés aux coupes féminines : pour les polos et les vestes, des pinces poitrine et des tailles plus marquées, et pour les pantalons, la hauteur de l’entrejambes, une taille plus cintrée et une rehausse au dos garantissant un meilleur confort positionnel. Outre la collection principale, le vestiaire secondaire bénéficie lui aussi d’articles spécifiquement féminins allant des sous-vêtements thermiques jusqu’aux différentes parkas en passant par les doudounes, polaires et autres softshells qui viennent compléter la gamme cohérente la plus vaste du marché national.

« Nous sommes repartis d’une page blanche », explique Daniele Lacchini, responsable Grands Comptes chez Cepovett. Il ne s’agissait pas de réadapter l’existant mais de créer une nouvelle collection repensée dans son ensemble tant du point de vue des formes, que des matières, des coloris d’ensemble, et de l’ergonomie qui prévoit des coupes adaptées à la morphologie féminine ».

Trois gammes

Le groupe projet composé d’experts de Cepovett Safety et de la SNCF, a défini trois gammes M1, M2 et M5, à même d’offrir les meilleures garanties de sécurité, aussi bien pour la simple gestion des charges électrostatiques que pour la protection à l’arc électrique, sans oublier la haute visibilité et les autres risques liés à la flamme. Le confort est aussi une priorité.

L’ensemble des pantalons se voient dotés de poches genouillères, et pour les modèles hiver, de protections lombaires. Côté entretien, la totalité des tenues EPI est prévue pour supporter les conditions du lavage professionnel nécessaire à garantir la pérennité des articles, en conformité avec les réglementations européennes et le droit.

Vestiaire unique

Bénéficiant des remontées du personnel de terrain, la SNCF peut aujourd’hui offrir à ses agents un vestiaire unique encore plus abouti, en cohérence avec l’image actuelle forte et appréciée. Déclinée en trois gammes en fonction des risques et contraintes métiers, la collection conçue par Cepovett Safety améliore le sentiment d’intégration des agents techniques dans une identité SNCF, tout en offrant une grande souplesse de choix de produits de compléments qui entrent dans le vestiaire secondaire (doudounes, polaires, softshells, parkas …).

Pour ce faire, Cepovett Safety a proposé une solution novatrice en nouant un partenariat industriel avec deux entreprises françaises, Codupal, spécialiste des articles de pluie, et Lafuma, marque historique du sportswear et de l’outdoor, pour compléter la collection intempéries. Ainsi, les utilisateurs peuvent aisément harmoniser leur tenue en demandant un réassort, grâce à une logistique et un service de livraison à l’établissement, centralisés par Cepovett Safety, dans des délais courts.

« Au terme d’un appel d’offre européen très exigeant, nous avons choisi de confier la fabrication et la gestion des vestiaires, principal et secondaire, à Cepovett, entreprise française et partenaire historique, explique le service achat de la SNCF. Nos critères étaient très élevés. Ils intégraient la qualité de la confection maîtrisée avec des textiles produits en France, mais aussi une gestion logistique comprenant la capacité de décatir les articles du vestiaire principal et de les marquer nominativement pour des livraisons individuelles sécurisées ».

Du côté de Cepovett, ce marché est source d’une fierté bien légitime. Comme le confirme Gaël Vanneuville, directeur général de Cepovett : « C’est une grande fierté que la SNCF attribue à notre équipe non seulement le renouvellement du marché du vestiaire principal, mais y ajoute la gestion du vestiaire secondaire, c’est une grande marque de confiance. » Avant de conclure : « En outre, notre groupe est très impliqué dans la place que doit encore prendre la femme dans l’environnement industriel. La demande de la SNCF a enrichi notre réflexion et a profité de l’expérience de nos équipes qui travaillent plus spécifiquement dans le domaine de l’uniforme image. Finalement, c’est l’ensemble des coupes des nouveaux modèles qui a été repensé ».

 

Partager l'article