Toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail

Actualités

EPI - EPC 17 mai 2022 15:43:35

Masques FFP2 : alerte de l’INRS

À la suite de l’arrivée sur le marché d’un nouveau type de masques FFP2 à élastiques derrière les oreilles et présentant un pli vertical (forme KN 95), l’INRS a réalisé des essais d’ajustement sur 7 modèles de forme KN 95. Même s’ils sont certifiés FFP2, ces modèles sont très difficiles à ajuster au visage et ne garantissent donc pas la protection adéquate pour les utilisateurs.

Un masque FFP2 est un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149). Il est destiné à protéger celui qui le porte contre l’inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l’air. Utilisé en milieu de soin, le port d’un masque FFP2 peut contribuer à la lutte contre certaines infections. Dans d’autres secteurs professionnels (BTP, métallurgie, agroalimentaire…), il peut être nécessaire pour protéger les salariés en cas d’exposition à certains produits comme les poussières (bois, farines, minéraux…).

Disposer de plusieurs modèles

Pour procurer le niveau de protection attendu, le masque doit être correctement ajusté sur le visage de son porteur, afin d’éviter les fuites entre le masque et le visage. En effet, l’efficacité d’un masque va dépendre non seulement du matériau filtrant mais surtout de son ajustement au visage.

L’INRS a récemment publié une étude pour évaluer l’ajustement de différents modèles de masque FFP2 (bec de canard, à plis et coquille). Comme le souligne l’institut dans un communiqué de presse, « une grande variabilité des résultats a été observée pour un même modèle de masque en fonction des dimensions des visages des utilisateurs. Toutefois, parmi les différents modèles testés, chaque personne a pu trouver un modèle de masque s’ajustant bien à son visage. Ces résultats soulignent l’intérêt de disposer de plusieurs modèles de masques pour choisir le mieux adapté grâce à la mise en place d’essais d’ajustement. »

Ajustement difficile

Parallèlement, l’INRS a complété son étude en intégrant 7 modèles de cette forme, dite forme KN 95. Et en a tiré le constat suivant : « Quelle que soit la forme du visage et le modèle choisi, moins d’1 % des essais d’ajustement réalisés ont été réussis. »

Pour l’INRS, « même s’ils sont certifiés FFP2, ces modèles sont très difficiles à ajuster au visage et ne garantissent donc pas la protection adéquate pour les utilisateurs. Ces résultats viennent conforter l’alerte de l’organisme de prévention anglais Health and Safety Executive (HSE), émise en avril 2022. »

En conclusion, l’INRS « ne recommande pas l’utilisation des masques FFP2 à pli vertical et élastiques derrière les oreilles en tant qu’appareil de protection respiratoire. »

Photo d’illustration © INRS

Sur le même sujet

Annuaire

Trouvez tous les prestataires de la Sécurité et de la Santé au Travail

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail.