Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sécurité et de la Santé au Travail

 

SST. FM Logistic certifié Iso 45001


Publié le 20 mars 2019 10:11:53

 

Le groupe logistique vient d’obtenir la certification ISO 45001 - Santé et Sécurité au Travail - pour l’ensemble de ses sites français, soit 30 plates-formes logistiques employant plus de 6 000 personnes. Cette distinction vient valider la démarche engagée par FM Logistic depuis plusieurs années afin d’améliorer la sécurité et la santé de ses employés, de réduire le nombre d’accidents du travail et d’offrir une qualité de vie optimale dans l’entreprise.

Considéré comme accidentogène, le secteur de la logistique, avec ses métiers parfois difficiles et exigeants physiquement, est particulièrement concerné par les sujets de prévention de la santé et sécurité au travail (TMS, pénibilité…).

Face à cela, FM Logistic a, depuis de nombreuses années, mis en œuvre une politique et des pratiques sécurité conçues pour fournir un environnement de travail sécurisé à ses collaborateurs. Cette démarche, initiée depuis plus de 10 ans, s’est ainsi accélérée ces dernières années avec la mise en place d’engagements Santé Sécurité au Travail et d’une réelle culture sécurité qui s’appuie sur des actions d’animations de fondamentaux sécurité définis.

Deux ans

En 2016, afin d’aller encore plus loin, FM Logistic a décidé d’entamer une démarche de certification ISO 45001, première norme internationale traitant du management de la santé et de la sécurité au travail.

Deux années ont été nécessaires pour adapter le système de management qualité de l’entreprise aux exigences de cette norme. Pour cela, une restructuration du management de la prévention santé et sécurité au travail, portée par l'ensemble de l'entreprise, a été pilotée par la Direction Qualité Hygiène Sécurité et Environnement France.

« Nous avons articulé notre projet autour de trois temps : la démarche participative, l'auto-évaluation et, enfin, la boite à outils QHSE. Notre objectif est de rendre acteur, en responsabilisant, l’ensemble des collaborateurs, de la fonction de cariste, à celle de Préparateur de commandes jusqu’au Directeur de plate-forme, en passant également par les fonctions supports », explique Lydie Raveleau Richet, Directrice de la Transformation, QHSE, Sûreté et Douanes, chez FM Logistic France.

Actions concrètes

Dans le cadre de cette démarche de certification, FM Logistic a mis en place des actions concrètes de prévention : rituel d’animation sécurité, campagne de sensibilisation illustrant les fondamentaux sécurité, mise en place de l’éveil musculaire, remontées des situations dangereuses, démarche ergonomique, dispositif d’aide à la manutention au travers de tests d’ergosquelettes, engagements pris vis-à-vis de la Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail…

L'entreprise s’est également appuyée sur ses nombreux points forts, en renforçant les actions déjà mises en œuvre :

  • la bonne remontée et l'analyse des accidents du travail et incidents bénins ainsi que le suivi des indicateurs taux de fréquence (TF)/taux de gravité (TG),
  • un taux d'employés formés SST/EPI, supérieur à 10 %,
  • des points sécurité réalisés lors des rituels de management (comité de direction site-comité de pilotage avec les clients…),
  • un rituel de management collaboratif (Top 5, Meeting collaborateur, petits-déjeuners collaborateurs…),
  • des groupes de travail de prévention incluant les collaborateurs,
  • une collaboration étroite avec les CHSCT,
  • un management visuel présent dans les entrepôts…

Feuille de route

Le premier audit de certification a été mené chez FM Logistic France en octobre et novembre 2018 pour les normes Iso 9001 et Iso 45001 auprès d’un échantillonnage de 7 sites de l'entreprise : Crépy-en-Valois, Neuville-aux-Bois, Epaux-Bezu, Ludres, Savigny-sur-Clairis, l'Herbergement et Brumath.

A l'issue du dernier audit, qui a eu le 30 janvier 2019, le comité technique de l’organisation de certification (DNV) s'est réuni et a validé la certification.

Comme cela est déjà le cas pour la norme Iso 9001, un audit sera effectué chaque année sur un nouvel échantillonnage. Ainsi, sur une période de 3 ans, toutes les plates-formes du périmètre France seront auditées grâce à la rotation de l’échantillonnage.

 

Workwear. Monza choisit Mascot


Publié le 20 mars 2019 10:09:09

 

Le fabricant de vêtements de travail a été retenu par le circuit de Monza (Italie) pour équiper les employés du circuit lors des trois prochaines saisons. L'organisation gérant le circuit, Autodromo Nazionale Monza, cherchait un partenaire faisant preuve d'un fort engagement pour l'univers des sports mécaniques et d'une excellente compréhension de ce dernier. Pietro Benvenuti, le directeur général du circuit explique : « Depuis toujours, le circuit de Monza jouit d'une excellente réputation dans le domaine des sports mécaniques, non seulement en raison de son histoire longue de presque un siècle, mais aussi de l'engagement de ceux qui y travaillent ». Avant d’ajouter : « Nos employés sont le premier contact des clients et du public du circuit. Il est donc impératif qu'ils puissent communiquer efficacement toutes les valeurs de notre illustre entreprise, à commencer par son image prestigieuse. Nous avons donc demandé à Mascot de sélectionner une collection de vêtements adaptée à nos employés. »

Du côté de Mascot, Michael Grosbøl, son Pdg, se réjouit : « C'est un honneur pour notre entreprise d'être nommée fournisseur officiel en vêtements du circuit de Monza, qui accueille, depuis presque un siècle, les meilleurs pilotes automobiles, au volant des voitures équipées des dernières avancées technologiques. Autodromo Nazionale Monza représente pour nous un partenaire à la longue tradition, axé sur une grande qualité. C'est toujours un plaisir de travailler avec des entreprises comme nous très exigeantes en matière de qualité, qu'il s'agisse de vêtements ou des solutions requises par notre collaboration. Nous sommes impatients de relever ce défi et de contribuer à renouveler l'identité visuelle de Monza grâce à un fort profil vestimentaire au cours des saisons à venir. »

Les produits sélectionnés pour le circuit de Monza proviennent en particulier de la gamme de vêtements de travail extensibles de Mascot.

 

Pour aider à la prise en compte de la prévention des risques dans le BTP, l’office fournit, depuis de nombreuses années, de gros efforts. « L’année dernière, l’OPPBTP a poursuivi le développement de son offre numérique et continué d'enrichir les ressources mises à disposition des entreprises du BTP sur notre site Internet, explique Paul Duphil, secrétaire général de l’OPPBTP. Par exemple, l’année a été marquée par le lancement d’une nouvelle application en ligne qui permet aux TPE qui le souhaitent de réaliser leur évaluation des risques et de mettre en place un plan d’action. Preuve de l’intérêt de cette application : 4 300 DU ont été réalisés grâce à elle. »

L’OPPBTP a bien compris que la présence sur la Toile, la digitalisation des données et des informations, la mise à disposition de services et applications en ligne était un des axes majeurs pour permettre de diffuser, principalement dans les petites entreprises, une vraie culture de la prévention des risques. « C’est par ce biais que nous pouvons toucher des TPE qui ne savent pas toujours où trouver des informations pertinentes en matière de prévention des risques. Mais pour cela, il nous faut être capable d’identifier au mieux les informations qu’elles recherchent, les sélectionner selon l’activité de l’entreprise concernée… La gageure est de proposer le plus rapidement possible, en quelques clics, une info pertinente, simple à comprendre et à appréhender, quasi personnalisée », ajoute Paul Duphil.

2019 dans la continuité de 2018

En 2019, l’OPPBTP entend bien capitaliser sur des actions engagées les années précédentes. « La prévention des risques et la santé et sécurité au travail sont affaire de temps et de patience, nous confie le DG de l’OPPBTP. Il faut savoir être persévérant. C’est pour cela que nous allons continuer cette année à travailler sur la sensibilisation au risque de chutes de hauteur. Nous allons aussi, à la suite de la publication l’année dernière du Livre blanc sur la coordination SPS, prendre une part active à la mise en oeuvre de ses préconisations. »

L’année 2019 va être bien remplie pour l’OPPBTP puisque l’organisme va aussi travailler sur le risque chimique, qui reste un sujet majeur dans le monde du BTP. « CartoAmiante a été un succès et a permis d’effectuer 500 mesurages sur le terrain. Il faut poursuivre dans cette voie, ajoute Paul Duphil. Toujours sur le sujet de l’amiante, nous allons mobiliser nos forces, avec nos partenaires, pour aider à la mise en place de règles de l’art pour l’amiante et ses process. »

Faire de la prévention une compétence

Enfin, l’OPPBTP va poursuivre ses efforts en matière de formation. « Non seulement dans la formation professionnelle continue, mais aussi dans la formation initiale dans les CFA, les IUT et les écoles d’ingénieurs afin que la prévention devienne une compétence comme les autres des futurs actifs du secteur du BTP », confirme Paul Duphil. Avant de conclure : « En 2018, nous avons lancé un accélérateur d’innovation qui permet de repérer des startups innovantes en matière de SST pour le BTP. Nous allons poursuivre cette initiative et continuer à mettre en relation des startups et des entreprises pouvant tester leurs solutions. Car l’accès à l’expérimentation est très important pour une jeune entreprise qui souhaite valider la pertinence de sa solution. »

 

Distribution. Le Groupe RG s’implante à Madrid


Publié le 20 mars 2019 10:07:07

 

Le spécialiste de la distribution des EPI poursuit sa stratégie de croissance externe et renforce sa présence européenne avec le rachat de la société Vestuario y Protection Laboral Joysa. La société Joysa s’adresse depuis 25 ans à une clientèle diversifiée issue principalement des secteurs des services et des collectivités.

Pierre Manchini, Président Directeur-Général du Groupe RG : « Joysa est une pépite qui vient compléter notre présence espagnole avec notre filiale RG Safety Iberica déjà basée à Barcelone. Nous couvrons ainsi les deux grands centres de décisions en Espagne. L’intégration de Joysa est également un accélérateur en termes de croissance car nous allons pouvoir répondre aux demandes de nos clients grands comptes internationaux qui auront ainsi accès à un maillage plus étendu »

Du côté de Joysa, Jose-Antonio Cabezas explique : « Rejoindre le Groupe RG est une excellente nouvelle pour nos clients qui auront accès à une offre EPI élargie. Nous sommes fiers de partager une vision et un socle de valeurs communes. Il existe très peu de groupes de cette importance qui ont su préserver une telle proximité avec leurs clients. »

 

Risque routier. Guide de l’INRS


Publié le 20 mars 2019 10:05:54

 

L’institut a mis à jour son guide « Le risque routier en mission » (ED 6329) pour les chefs d’entreprises afin de les aider dans l’évaluation du risque routier grâce à des fiches. Les mesures de prévention se classent en quatre catégories : la gestion des déplacements, la gestion des véhicules, l’organisation des communications, le management des compétences. Pour compléter le tout, l’ INRS propose dans ce guide des exemples de bonnes pratiques.