Espace abonné
Mon panier
 

Toutes les actualités pour les professionnels de la Sécurité et de la Santé au Travail

 

Pour promouvoir la prévention et de la sécurité en son sein, le Groupe Ponticelli Frères (3000 collaborateurs en France) vient de signer une convention de partenariat avec l’OPPBTP. Cette convention porte sur la formation de son personnel d’encadrement en faisant appel aux modules Prev’Action de l’OPPBTP. « Notre programme Prev’Action encadrement fonctionne parfaitement dans un cas comme celui du Groupe Ponticelli Frères. En effet, l’entreprise a besoin d’un programme qui puisse s’adapter à ses besoins spécifiques sur chantier et aux cas auxquels les collaborateurs sont confrontés au quotidien. En ce sens, Prev’Action, qui a pour objectif de développer la culture Prévention et de mobiliser tous les acteurs de l’entreprise, est parfaitement en cohérence avec la démarche de Ponticelli », précise Gwenaelle Keraval, responsable des projets de formation à l’OPPBTP.

Grâce à ces actions, le groupe veut développer le leadership en sécurité de ses équipes d’encadrement et l’appropriation des règles et standards de prévention, tout en faisant progresser la prévention et assurer la sécurité des intervenants sur le terrain

Pour cela, le groupe veut faire de la formation l’un des fers de lance de sa politique QSSE et RSE et a donc choisi de s’associer à l’OPPBTP pour développer un programme de formations spécifique à destination des équipes d’encadrement. La signature d’un accord-cadre le 21 mai 2019 pose les bases de leur collaboration.

Un programme d’actions complet et personnalisé

L’OPPBTP a développé un programme particulier de formations autour de trois thèmes principaux afin de répondre aux besoins du Groupe Ponticelli :

> L’organisation de la prévention dans l’entreprise et sur les chantiers

• Prendre conscience des enjeux cruciaux de la prévention en entreprise

• Identifier son propre rôle en tant qu’encadrant

• Prendre la mesure de ses responsabilités

• Connaître et savoir expliquer les principales dispositions en matière de coactivité

Les techniques de la prévention des risques

• Connaître et savoir expliquer les principales dispositions en matière de Sécurité et de Prévention pour les principales activités du Groupe

• Appliquer une méthode d’analyse de risques au regard d’une situation de travail

> L’accueil et le suivi des salariés

• Connaître les dispositions relatives aux formations, habilitations et suivi médical

• Identifier les obligations en matière d’accueil

Notions essentielles

Sur une durée de deux jours et demi, les participants à ces formations acquièrent des notions essentielles en matière de prévention des risques de l’entreprise et sur chantier. Entièrement pensé pour répondre aux attentes particulières des collaborateurs de Ponticelli Frères, ce programme se base sur des mises en situation, des études de cas, des jeux de rôles, des quiz…

« Nous avons souhaité renouveler nos parcours de formation à la Sécurité car il nous paraît primordial de promouvoir de façon régulière et adaptée la prévention et la culture sécurité au sein de notre entreprise, explique Christiane Ginestou, directrice QSSE & RSE du Groupe Ponticelli Frères. Travailler avec l’OPPBTP sur un programme de formations personnalisé intégrant nos outils était pour nous la garantie d’une prise en compte de nos contextes et spécificités métier. Le déploiement débute par nos collaborateurs encadrants dont le rôle est clé dans la sensibilisation des salariés. »

 

Dans le cadre de sa politique d’améliorations des conditions de travail et de dialogue social, le groupe Korian (leader européen des services d’accompagnement et de soins aux seniors avec près de 850 établissements en Europe), a signé, fin avril, avec 12 organisations syndicales représentatives des différents pays, un accord créant un Comité d’Entreprise Européen (CEE). Cet accord est une première au sein du secteur des services de soins aux personnes âgées et fragiles. L’objectif du CEE est de favoriser une concertation transnationale sur les évolutions des métiers du groupe et sur les enjeux communs à l’ensemble des 52 000 salariés de Korian : la qualité du travail, la formation et les parcours professionnels…

Pour Jan Willem Goudriaan, Secrétaire Général de la Fédération Syndicale Européenne des Services Publics (FSESP/EPSU), dont l’organisation a coordonné la négociation sur la mise en place du CEE Korian : « L’accord conclu aujourd’hui entre le groupe Korian et les représentants des salariés est une étape importante pour renforcer les droits à l’information et à la consultation des salariés de l’entreprise. Cette nouvelle instance de dialogue social contribuera à l'amélioration des conditions de travail, si essentielles à la prestation de soins de qualité. Cet accord établit une norme pour le secteur de la dépendance et de l’aide à la personne. Il est bienvenu que le groupe Korian fasse désormais figure de leader en la matière parmi les multinationales françaises et européennes. »

 

Prévention. Nouvelles aides financières pour le BTP


Publié le 29 mai 2019 10:42:47

 

Pour soutenir les entreprises qui veulent s’engager dans la prévention, la FNTP et la Cnam ont signé, fin avril, une Convention nationale d’objectifs des travaux Publics (CNO TP) pour la période 2019-2023. Entrée en vigueur le 1er mai dernier, la CNO TP va permettre aux entreprises du secteur des travaux publics de Travaux TP de moins de 200 salariés de profiter d’aides financières, versées par les Caisses régionales (Carsat, Cramif, CGSS).

> Les aides en question seront versées pour des démarches de prévention des risques suivantes :

  • les manutentions ainsi que des TMS,
  • les expositions aux agents chimiques dangereux dont les agents CMR,
  • la circulation et à l’utilisation des engins sur les chantiers et les routes,
  • l’ensevelissement,
  • les risques émergents.

Par ailleurs, les entreprises devront signer un contrat de prévention (qui fixera les actions de prévention à engager, le calendrier d’exécution et les conditions de financement) avec leur caisse régionale.

> https://www.ameli.fr/entreprise/tableau-cno

 

Mob Mondelin vient d’acquérir Leborgne, bien connu pour son offre d’outillage sécurisé et marque du Groupe Fiskars depuis 2007. La cession de Leborgne comprend la totalité de ses actifs : production, vente et distribution. Le nouveau Groupe conservera deux entités distinctes, Mob Mondelin et Leborgne, unies par une force de vente commune. Une nouvelle société Leborgne SAS voit le jour avec sa propre organisation.

Un enracinement historique

« Nous sommes particulièrement fiers et heureux du rapprochement entre Leborgne et les sociétés déjà jumelées Mob et Mondelin, donnant ainsi naissance au premier fabricant français d’outillage à main, ont déclaré Thibaut et Arnaud Moulin, codirigeants de Mob Mondelin. La complémentarité de nos différentes entités nous permettra de répondre à un marché en pleine mutation et d’offrir à nos clients une offre renforcée et différenciée. Les trois marques bénéficieront d’une force de vente terrain commune de 23 commerciaux en Métropole. »

Le Groupe Mob Mondelin est né en 2016 de la fusion de deux sociétés françaises : Mob Outillage, située au Chambon-Feugerolles (42), et Roger Mondelin, à Ambierle (42). Dans le secteur de l’outillage à main depuis 1920, Mob développe un savoir-faire autour des métiers de la forge depuis 1952.

Référence dans le secteur de l’outillage à main destiné aux professionnels du bâtiment et des espaces verts, Leborgne, quant à lui, conçoit et fabrique ses outils en France depuis 1829. Les gammes Leborgne Nanovib et NaturOvert comprennent de nombreuses solutions et innovations à destination des professionnels du BTP et des espaces verts. Leborgne compte 70 employés en France et distribue ses produits via les négoces de matériaux, les fournituristes industriels, les grandes surfaces de bricolage, les jardineries et les LISA.

 

La 16ème édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail, organisée par le réseau Anact-Aract partout en France aura lieu du 17 au 21 juin 2019, avec pour thème : « Vous avez dit performance(s) ? ». Destinée aux entreprises et aux organismes qui les accompagnent, la Semaine pour la qualité de vie au travail 2019 permettra de s’interroger sur les liens entre performance et conditions de travail et de partager des pratiques favorisant la recherche des bons équilibres entre les différents leviers qui y contribuent.

« Qualité de vie au travail et performance sont intimement liées, souligne Matthieu Pavageau, directeur technique et scientifique de l’Anact. A l’occasion de cette semaine nous voulons montrer, à partir de témoignages, de quelles façons la QVT permet de répondre aux enjeux d’efficacité des organisations et de développement humain, par le dialogue sur le travail. »

A partir du 17 juin, de nombreux événements, dont des conférences, ateliers en région et webinaires en ligne seront organisés par le réseau Anact-Aract et ses partenaires. Le programme est disponible dès maintenant sur le site semaineqvt.anact.fr .

> Plus de 50 événements organisés par le réseau Anact-Aract dans toute la France et sur le net. Parmi les événements en région :

• Rendez-vous au tribunal du numérique, le 17 juin à 14h00, à Angers,

• Remise des prix des Trophées de la QVT en Hauts de France, le 20 juin à 12h à Arras,

• Matinale sur les innovations managériales à Paris, le 20 juin au matin,

• Think tank industrie 4.h : Conduire les transformations 4.0 en PME, une affaire de performance collective ? le 20 juin après-midi à Lyon.

> Parmi les webinaires et tables rondes filmées accessibles gratuitement en direct et en replay :

• Performance(s), conditions de travail : et si on négociait ? Le lundi 17 juin à 10h00,

• Performance(s), qualité de service et qualité de vie au travail dans la fonction publique – en présence de la députée Charlotte Lecocq, le lundi 17 juin à 11h30,

> Les entreprises qui le souhaitent peuvent organiser leur propre Semaine pour la qualité de vie au travail en téléchargeant un kit de communication et des propositions d’animation ici. 700 entreprises l’ont déjà fait. Alors n’hésitez pas !