Toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail

Actualités

EPI - EPC 11 juil. 2022 23:47:00

Coverguard : « Safety designer »

Il y a quelques semaines, Pascal Gervais a remplacé Brice de la Morandière à la tête du fabricant français d’EPI Coverguard. Le nouveau directeur général entend bien poursuivre le travail engagé par son prédécesseur et renforcer la place de Coverguard sur ses marchés.

Pic : Coverguard est un acteur historique du marché des EPI en France qui s’est, depuis sa création, fortement développé en Europe et au-delà. Pouvez-vous nous présenter la société ?

Pascal Gervais (notre photo) : En effet, depuis sa création dans les années soixante, Coverguard – qui s’appelait alors Europrotection – s’est fortement développé en France et à l’international. Société familiale, Coverguard a connu un tournant majeur quand la génération aux commandes de la société a passé la main au fonds d’investissement de la famille Dentressangle en 2016. Depuis, la société est passée d’un modèle d’importateur à celui de « safety designer », c’est-à-dire une entreprise qui conçoit, développe et fabrique des produits différenciants, avec une marque à valeur ajoutée et des services logistiques de grande qualité.

Que représente aujourd’hui Coverguard sur le marché des EPI ? Où la société est-elle implantée ?

Nous commercialisons des gants, des chaussures, des vêtements de travail, de la protection de la tête et des EPI antichute. Coverguard a racheté une entreprise industrielle et R&D en Chine, pour renforcer ses positions sur la catégorie gants, l’un de ses segments, l’autre étant celui de la chaussure. Aujourd’hui, Coverguard emploie environ 670 personnes et réalise un CA d’environ 180 millions d’euros dans le monde (dont environ 65 % pour les gants et les chaussures). Nous sommes évidemment présents en France mais aussi dans de nombreux pays européens (Espagne, Italie, Benelux, Portugal, Pologne, Roumanie, etc.), en Algérie via notre filiale Europrotection, leader sur ses marchés, en Côte d’Ivoire, au Moyen-Orient et en Chine.

Une de vos plus récentes opérations de croissance externe est le rachat de la société Weltek, spécialisée dans la fabrication de casques de soudage et de casques à ventilation assistée. Selon quels critères décidez-vous de racheter telle ou telle société ?

Nous n’avons aucun a priori. Toutefois, nous sommes particulièrement intéressés soit par des sociétés qui nous permettent d’accélérer notre différenciation produit – c’est le cas avec Weltek, soit de nous développer sur des zones géographiques où nous sommes peu ou pas présents. La croissance externe doit nous permettre d’atteindre nos objectifs, d’affirmer notre stratégie et notre volonté d’être « safety designer ».

Comment se différencie-t-on sur des marchés très concurrentiels où existent, en France, quelques acteurs très bien implantés sur vos produits phares, les gants et les chaussures ?

Nous nous différencions en étant performants sur tous les éléments de la chaîne de valeur. Si nos distributeurs nous choisissent, c’est qu’ils savent que nos produits ne se contentent pas de simplement répondre aux exigences des normes, ils ont aussi un look sympa, ils sont confortables et présentent un bon rapport qualité-prix. Par ailleurs, ils savent aussi que notre chaîne logistique est efficace puisque nous sommes capables de livrer en moins de 24 heures sur 80 % du territoire français, une commande passée avant 11 heures du matin. Enfin, nous sommes très proches de nos marchés et nous pouvons constamment développer des solutions répondant aux exigences des utilisateurs finaux.

Sur le même sujet

Vidéo du mois

MAGNETA - Emerit - La Montre e-WG100

Annuaire

Trouvez tous les prestataires de la Sécurité et de la Santé au Travail

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail.