Toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail

Actualités

Formation, Audit & Conseil 28 oct. 2021 12:16:17

Fiches de postes : incontournables !

La fiche de poste est un document très important en matière de sécurité au travail et de prévention des risques liés à l’utilisation d’une machine. Bien réalisée, elle permet d’identifier les points clés liés à l’utilisation de ladite machine et des règles de sécurité à respecter.

Comme le rappelle l’INRS, « la fiche de poste est un des outils contribuant à la prévention des risques dans l’entreprise, par l’information et la formation, pour l’utilisation en sécurité d’une machine. Elle doit donc s’inscrire dans une démarche globale de prévention. La fiche de poste concerne toutes les machines, mais est spécifique à chaque machine. C’est une référence pour l’opérateur lors de son utilisation, y compris lors de réglages et lors d’interventions. Elle permet de rappeler les consignes et précise les EPI nécessaires lors de son utilisation. » La fiche de poste est donc un outil très important en matière de sécurité au travail et de prévention des risques car elle permet de fournir aux opérateurs les informations sur les risques liés à leur travail et les moyens de prévention – collectifs et individuels – mis en place pour lutter contre ces risques. Ceci posé, l’efficacité de la fiche de poste dépend du respect d’un certain nombre de règles.

Evaluer et identifier les risques

Rappelons, avant tout, que le Code du travail impose à l’employeur certaines obligations d’information et de formation de ses collaborateurs à la sécurité. En effet, l’art. R. 4323-2 oblige l’employeur à informer les travailleurs quant aux risques induits par les machines situées dans leur environnement immédiat et aux modifications faites sur lesdites machines. De son côté, l’art. R. 4323-3 précise que l’employeur doit former à la sécurité les travailleurs qui seront amenés à utiliser ces machines. Formation qui devra être renouvelée et complétée lors de chaque évolution des machines. La fiche de poste participe à ces deux obligations. D’où son importance. Préalablement à la réalisation des fiches de postes, il faudra évaluer les risques et les identifier en utilisant des critères tels que la gravité des dommages, l’évaluation de leur probabilité d’occurrence, etc.

Pour rédiger les fiches de poste, il sera utile de mettre en place un groupe de travail réunissant diverses personnes compétentes telles que l’animateur HSE, le responsable d’atelier, des opérateurs titulaires du poste, le service médical et le CSE.

Des informations précises

Une fois cela fait, il sera possible de rédiger la fiche de poste qui contiendra les informations suivantes :> Consignes de sécurité à respecter et les protections collectives à utiliser : les protections collectives seront, comme toujours, à privilégier par rapport aux EPI. La fiche de poste devra d’ailleurs référencer les documents nécessaires permettant d’utiliser les EPC et de les maintenir.

  • Consignes quant aux ports des EPI : on utilisera des pictogrammes précisant clairement quels sont les EPI obligatoires. Cela sera complété par une description précise desdits EPI et les précautions à prendre pour leur usage.
  • Mesures d’urgence en cas d’incident et dispositifs de premiers secours : la fiche doit donc expliquer très précisément les opérations à engager en cas de fonctionnement dégradé, les personnes à contacter en cas d’incident et les moyens de secours – douche de sécurité, trousse de premier secours, extincteurs, etc. – et leur localisation précise.
  • Les habilitations et les compétences pour l’utilisation des machines.
  • Les dispositions médicales telles que les aptitudes nécessaires au poste ou la nécessité d’un suivi médical renforcé.
  • La date de révision de la fiche de poste et le visa du rédacteur.

Faire simple et clair

Pour être utile et utilisée, la fiche de poste devra être la plus claire et simple possible. On veillera à ce qu’elle soit parfaitement lisible et aisément compréhensible. Il est conseillé de faire figurer leur contenu et les informations sur deux pages maximum qui contiendront des textes synthétiques, des photos du poste et de la machine, des pictogrammes indiquant clairement les risques, les EPI à proscrire et à utiliser, etc. En veillant à ce que la photo représente le point de vue de l’opérateur pour lui faciliter la compréhension du poste et de la fiche.

Par ailleurs, comme le précise l’INRS, « le mode opératoire de la tâche à réaliser est limité aux points clés, afin d’éviter une lecture/utilisation longue et fastidieuse du document. Il peut renvoyer à d’autres documents comme les procédures de nettoyage ou les fiches d’intervention de maintenance (tout en limitant leur nombre). »

La fiche de poste devra être affichée au niveau du poste de travail et protégée contre les dégradations.

Elle devra également être mise à jour dès que des changements interviennent quant au poste concerné : changement de machine, modification de la machine, évolution des process, survenue d’un accident, etc.

À ne pas oublier

La fiche de poste doit donc contenir certaines informations indispensables :

  • Version de la fiche : numéro et date.
  • Photo de la machine, son type, sa date de mise en service, ses principales caractéristiques, les matériaux utilisés, etc.
  • Principales opérations : la fiche aborde successivement les différentes phases du travail concernées par des actions de sécurité.
  • La tâche exposant le travailleur à un risque et les mesures de prévention/opérations ou procédures à respecter.
  • Équipement de protection individuel : les EPI à utiliser ou interdits doivent être clairement indiqués. On utilisera des pictogrammes très clairs, sans confusion possible.
  • Qualification et autorisation.

Source : INRS

Photo illustration : Getty Images

Sur le même sujet

Annuaire

Trouvez tous les prestataires de la Sécurité et de la Santé au Travail

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur la Sécurité et la Santé au Travail.