Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

FABRICANTS EPI/EPC. LMA Lebeurre : « Notre savoir-faire suscite un intérêt croissant… »


Publié le 14 avr. 2021 09:58:00

 

Il s’agit d’un des plus vieux nom du vêtement de travail « made in France ». Depuis sa création, LMA Lebeurre s’est imposé sur le marché du workwear. En France mais aussi à l’étranger. Vincent Buisson (notre photo), son directeur commercial, a répondu aux questions de Pic.

PIC : Vous faites partie des rares entreprises familiales du secteur textile français qui peuvent se vanter d’avoir dépassé un siècle d’existence. A quoi peut-on attribuer cette longévité ?

Vincent Buisson : Effectivement, Lebeurre est une société familiale créée en 1880, qui a toujours à sa tête un membre de la septième génération de la famille fondatrice, Thomas Lebeurre. A l’origine, l’entreprise a bâti sa réputation sur les tenues pour les agriculteurs en velours côtelé, résistantes et confortables. Des tenues encore appréciées en zone rurale et pour les loisirs au grand air ou pour la chasse ! Mais la longévité de Lebeurre peut sans doute s’expliquer par son adaptation à l’évolution de la société. Alors que la France s’industrialisait et s’urbanisait, Lebeurre a su s’ouvrir à de nouveaux marchés en designant des tenues professionnelles et des EPI pour l’industrie et de nombreux autres secteurs. En 2012, la société a pris un véritable tournant en redéfinissant ses gammes et ses canaux de distribution, pour proposer une offre bien au-delà du monde rural. Un changement qui s’est avéré bénéfique : en 2010, le chiffre d’affaires de la société s’établissait à 7,5 millions d’euros, en 2020, malgré la crise sanitaire, nous atteignons notre objectif de 30 millions et nous visons 36 à 37 millions pour 2023, uniquement sur une croissance organique.

PIC : Quelle est, aujourd’hui, l’étendue de votre offre ?

Vincent Buisson : Nous avons plus de 8000 références au catalogue, comprenant du workwear et de plus en plus d’EPI. Une de nos forces est de pouvoir répondre sur stock à des demandes allant d’une dizaine de pièces à plusieurs milliers. Cela demande une excellente réactivité, mais aussi de grandes capacités de stockage. Nous possédons une plateforme de 6000 m² près de notre siège de Querrieu dans la Somme, que nous projetons d’agrandir fin 2021 – soit 18000 m², avec possibilité d’extension ultérieure. Cette plateforme nous permet d’avoir la réactivité attendue par le secteur professionnel, très exigeant en termes d’approvisionnement et de délais.

PIC : Où confectionnez-vous vos produits ?

Nous cherchons à travers nos produits à optimiser le rapport qualité/prix et dans cette optique, la confection en France n’est plus envisageable. En revanche, l’expertise que nous avons acquise tout au long de l’existence de Lebeurre, nous permet de maîtriser la totalité de la chaîne de production. Les produits sont conçus par notre bureau d’études et de design à Querrieu. Nous travaillons avec des tisseurs partenaires pour définir précisément nos tissus. Nous fournissons 100 % des tissages et des accessoires (fermetures, boutons...) aux usines de confection. En fonction du savoir-faire de chacune, nous faisons fabriquer dans différentes parties du monde au Maghreb ou en Asie. Nous suivons au plus près la confection afin de s’assurer que le produit est conforme à notre cahier des charges.

Comment commercialisez-vous vos vêtements ? […]

• Retrouvez l’intégralité de cet entretien dans le prochain PIC (n° 128, mai-juin 2021).

 

Partager l'article